Mercredi 21 février 2018

Sculpto-photographes

L'ŒIL

Le 27 août 2008

« Confronter démarches contemporaines et création des siècles passés », telle était la volonté de la Délégation aux Arts plastiques en commandant à trois photographes actuels des clichés des sculptures du Musée d’Orsay. Patrick Faigenbaum a choisi l’Apollon de Bourdelle et les bustes caricaturaux de Daumier. Alejandra Figueroa s’est intéréssée à La porte de l’enfer de Rodin. Karen Knorr a préféré disposer cinq singes empaillés narguant Le désespoir de Jean-Joseph Perraud. Trois visions différentes qui privilégient, pour l’une la matière des œuvres, pour l’autre le fragment, pour la dernière l’ironie.

PARIS, Musée d’Orsay, jusqu’au 27 septembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°498 du 1 juillet 1998, avec le titre suivant : Sculpto-photographes

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque