fondation

Rothko à Bâle

L'ŒIL

Le 12 février 2008

Nous pensions tout connaître sur l’expressionniste abstrait Mark Rothko depuis la sublime rétrospective de 1999 proposée par le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris (L’Œil n°502). Nous nous trompions. L’exposition de la Fondation Beyeler se distingue par une scénographie originale et inédite, puisqu’elle réunit 102 œuvres provenant entre autres du Musée de Téhéran, de quelques collections privées et présente, pour la première fois depuis 20 ans, les Harvard Murals de 1963. « Depuis que mes tableaux sont devenus grands, pleins de couleur et sans cadre, et que les murs des musées sont devenus immenses, le danger est que mes toiles soient associées à l’idée de décoration », disait l’artiste méfiant. A Bâle, un accrochage instinctif, sans souci de chronologie, respecte la volonté de l’artiste.

- BALE, Fondation Beyeler, Beselstrasse 101, tél. 00 41 61 645 97 00, 18 février-24 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°527 du 1 juin 2001, avec le titre suivant : Rothko à Bâle

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque