Rome célèbre les grands noms du Baroque

Le Dominiquin, Pierre de Cortone, le Bernin et Borromini d’ici 1999

Le Journal des Arts

Le 4 mars 2010

D’ici 1999, la surintendance pour les Biens artistiques de Rome prépare une série d’expositions d’envergure consacrées à quelques uns des protagonistes les plus illustres de l’extraordinaire creuset du Baroque romain : après un hommage au Dominiquin, la ville se prépare à célébrer le quatrième centenaire de la naissance de Pierre de Cortone, du Bernin en 1998, et de Borromini en 1999.

ROME. Prévue pour la fin de l’année, la première exposition consacrée au Dominiquin (1581-1641) se tiendra au Museo Nazionale di Palazzo Venezia. En effet, Rome est la ville où le Dominiquin exerça principalement son art, ainsi que le centre de la tradition à laquelle il fit référence. De plus, la restauration de la quasi-totalité de ses fresques et de bon nombre de ses toiles au cours des dix dernières années a amené à reconsidérer son rôle dans l’art de son époque, ainsi que l’exprime Claudio Strinati, surintendant des Biens culturels : "Le Dominiquin est l’inventeur d’une certaine forme de classicisme auquel feront référence des générations entières d’artistes. Il exalte l’humilité, l’introspection, la délicatesse des sentiments, tout en étant à l’origine d’une sorte de figuration épique qui reste toutefois étrangère à quelque forme de baroque que ce soit".

L’exposition romaine rassemblera une cinquantaine de tableaux retraçant l’ensemble de la carrière du peintre, avec une section entièrement consacrée au paysage. Le Musée du Louvre prêtera Le ravissement de Saint Paul, Sainte Cécile, Renaud et Armide, Paysage avec Hercule et Achéloos, ainsi qu’une série de paysages ; la National Gallery de Londres a autorisé la sortie temporaire de Saint Jérôme, Paysage avec Tobie et l’Ange, et la National Gallery of Scotland celle de L’adoration des bergers ; l’Ermitage de Saint-Pétersbourg prêtera Sainte Marie-Madeleine en gloire, et le Prado, Le sacrifice d’Isaac. Enfin, un groupe d’œuvres proviendra de la collection londonienne de Denis Mahon. Une sélection de peintures des maîtres du Dominiquin et de ses compagnons de jeunesse (Agostino Carrache, le Guerchin, Guido Reni) est également prévue. Organisée en collaboration avec la surintendance des Biens culturels de Bologne, l’exposition a été préparée par Alma­maria Mignosi Tantillo.

Pierre de Cortone et son époque
Pour le quatrième centenaire de la naissance de Pierre de Cortone (1596-1669), la surintendance des Affaires culturelles, en collaboration avec la mairie de Rome, prépare une rétrospective qui devrait réunir environ soixante-dix peintures de l’artiste, empruntées à des collections italiennes et étrangères. Pierre de Cortone ayant joué un rôle prépondérant aussi bien dans la peinture que dans l’architecture, imprimant à l’une et à l’autre une conception nouvelle et personnelle du classicisme, l’exposition comprendra une sélection d’œuvres d’artistes contemporains du peintre toscan – Lanfranco, Rubens, le Guerchin, Vouet… –, ainsi qu’une section consacrée à l’inépuisable phénomène du "cortonisme". Autre temps fort de cette exposition organisée par Anna Lo Bianco, l’étude des rapports de l’artiste avec ses commanditaires : les Sacchetti et les Mattei, puis les Barberini, les Médicis, les Pamphili, les Chigi et l’ordre des Oratoriens.

Ce programme d’expositions devrait se poursuivre par un hommage au Bernin (1598-1680), provisoirement intitulé "Le Bernin et la naissance du Baroque chez les Borghèse". Préparée par Anna Coliva et réalisée en collaboration avec la Biblioteca Hertziana, l’exposition se tiendra à la Galerie Borghèse en 1998. Elle rassemblera la quasi-totalité de l’œuvre sculpté du maître napolitain, avec, bien sûr, les quatre groupes de marbre réalisés entre 1619 et 1625 pour le cardinal Scipion Borghèse : Énée et Anchise, L’enlèvement de Proserpine, David et Apollon et Daphné. Enfin, une exposition consacrée à Francesco Borromini (1599-1667) est prévue en 1999.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°22 du 1 février 1996, avec le titre suivant : Rome célèbre les grands noms du Baroque

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque