Dimanche 17 février 2019

Questions à... Xavier Bray, commissaire de l'exposition "Le Sacré rendu réel. La peinture et la sculpture en Espagne au XVIIe siècle"

L'ŒIL

Le 18 novembre 2009 - 190 mots

Quel est le propos de l’exposition « Le Sacré rendu réel » ?
J’ai souhaité montrer qu’en Espagne la peinture réaliste n’a pas été uniquement influencée par Caravage, mais aussi par une tradition très vivace de l’art de la sculpture polychrome. Lors de leur apprentissage, les peintres travaillaient ainsi avec des sculpteurs pour exécuter la polychromie de leurs œuvres.

Quels sont les principaux sculpteurs de cette époque  ?
Il existe trois grands sculpteurs. Gregorio Fernández, Juan Martínez Montañés et Pedro de Mena. Montañés animait notamment un très grand atelier et envoyait des œuvres jusqu’en Amérique du Sud.

Pourquoi ces œuvres sont-elles encore si mal connues  ?
Ces sculptures sont souvent restées dans leur contexte religieux. Elles ont pendant longtemps été considérées uniquement comme des œuvres de piété. Les choses sont toutefois en train de changer. Ce sont en effet des images très réelles, mais de très belle fabrication, qui illustrent un parfait équilibre entre souffrance et beauté matérielle. Ces œuvres peuvent donc aussi être appréciées de manière artistique. Il faut aussi signaler que de nombreuses sculptures, notamment de Pedro de Mena, actif à Málaga, ont été détruites pendant la guerre civile espagnole.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°619 du 1 décembre 2009, avec le titre suivant : Questions à... Xavier Bray, commissaire de l'exposition "Le Sacré rendu réel. La peinture et la sculpture en Espagne au XVIIe siècle"

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque