Dimanche 16 décembre 2018

Questions à… Felipe Solis Olguin

Commissaire de l’exposition, décédé en avril dernier

L'ŒIL

Le 23 septembre 2009 - 152 mots

Pourquoi avoir choisi de consacrer une exposition à Teotihuacán ?
Après les expositions consacrées aux Mayas et aux Aztèques, il nous a semblé opportun de dévoiler les dernières découvertes archéologiques effectuées sur ce site imposant ces 25 dernières années. Les quelque 450 pièces qui seront présentées à Paris sont ainsi, pour la plupart, inédites et illustrent l’extraordinaire vitalité de la recherche mexicaine.

Quelles sont les nouvelles orientations de la recherche ?
Si les dernières fouilles ont mis en évidence la symbolique sacrificielle de Teotihuacán, il importe à présent de reconstituer la vie quotidienne de Teotihuacán : celle des communautés étrangères installées dans la cité, comme celle du peuple que l’on a trop longtemps négligée.

Quel sera le clou de l’exposition ?
Le visiteur découvrira le fameux « Jaguar sacré » du palais Xalla, un fragment architectural de plus de 2 mètres, ainsi que la collection de sculptures et de masques du peintre Diego Rivera.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°617 du 1 octobre 2009, avec le titre suivant : Questions à… Felipe Solis Olguin

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque