Dimanche 25 février 2018

Questions à… Christian Derouet

Conservateur au Musée national d’art moderne

L'ŒIL

Le 20 mars 2009

Kandinsky est-il l’inventeur de l’art abstrait ou son premier théoricien ?
La formule de l’art abstrait n’est pas ce qui le préoccupe. Ce qu’il recherche, c’est de se libérer du carcan de la figuration, de la ressemblance. Trop de textes entretiennent ce faux débat sur l’antériorité.

Quelle œuvre de Kandinsky condense-t-elle à vos yeux la démarche de l’artiste ?
Dans l’exposition figure une œuvre intitulée Peinture avec un cercle, datée 1911. Au dos de la reproduction photographique prise vers 1919-1920, Kandinsky a fait noter par son secrétaire : « 1re abstraite ». Pour Hans Konrad Roethel, exégète du peintre, c’est très significatif.

Pour paraphraser Kandinsky, « de la spiritualité dans l’art » ou du mysticisme dans l’art ?
Kandinsky n’était pas un peintre eschatologique. En pendant à Du spirituel dans l’art, dès 1914 il jette les notes pour un ouvrage sur la matérialité de l’art, le futur Point et Ligne sur Plan. Chez lui, tout était très équilibré.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°612 du 1 avril 2009, avec le titre suivant : Questions à… Christian Derouet

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque