Lundi 10 décembre 2018

Quand Picasso réinvente la sculpture

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 juin 2000 - 157 mots

« On se cramponne toujours à des idées vieillottes, à des définitions périmées, comme si le rôle de l’artiste n’était pas précisément d’en donner de nouvelles », estimait Pablo Picasso.

À l’instar de ses tableaux, dessins et gravures, ses sculptures innovent et renouvellent le champ de la création. Jusqu’au 25 septembre, le Centre Pompidou (tél. : 01 44 78 12 33) rend hommage à son œuvre sculpté et réunit sur une surface de 2000 m2 près de 300 pièces réparties chronologiquement. Cette première rétrospective, révélant l’une des facettes les moins connues de l’artiste, témoigne de la diversité des matériaux et techniques utilisés : premières créations plastiques en bois en 1906 ; assemblages de carton, papier, toile, ficelle et huile (Guitare, 1912) ; emploi du plâtre et du métal pour la réalisation d’œuvres monumentales ; tôle pliée dans les années soixante comme dans la sculpture de 20 m de haut sur la place du Civic Center de Chicago.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°107 du 9 juin 2000, avec le titre suivant : Quand Picasso réinvente la sculpture

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque