Samedi 24 février 2018

musée

Promenade avec Monet

L'ŒIL

Le 14 mars 2008

Cette nouvelle exposition monographique sur Monet pourrait apparaître comme du déjà vu. Pourtant il n’en est rien. À l’occasion du départ de son directeur, Arnaud d’Hauterives, et pour célébrer ses généreux donateurs, le Musée Marmottan présente sa collection complète d’œuvres de l’artiste dont certaines sont quasiment inédites. Ainsi, en introduction, des portraits de Monet réalisés par Carolus-Duran et Renoir voisinent avec un Autoportrait aux couleurs vives donné tout récemment par Daniel Wildenstein. Un peu plus loin apparaît son premier tableau, un habile portrait de femme de 1862.
La première surprise se cache dans une petite salle dévolue à ses caricatures de personnages célèbres comme Eugène Scribe ou Adolphe d’Ennery. Mais notre étonnement ne s’arrête pas là puisque les carnets de croquis de Monet ont été sortis des réserves, notamment celui retraçant son voyage en Norvège et l’un de ses carnets de compte mentionnant la vente du tableau Impression Soleil levant par le marchand Durand-Ruel à Ernest Hoschédé pour la modique somme de 800 F. Au rez-de-chaussée, Marianne Delafond a accroché intelligemment les Nymphéas peints à Giverny, couleurs vives d’un côté, teintes pastel de l’autre. Sans parler des séries du Pont japonais ou de L’Allée des rosiers dont les différentes variations permettent une confrontation édifiante.

PARIS, Musée Marmottan, jusqu’au 31 décembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°517 du 1 juin 2000, avec le titre suivant : Promenade avec Monet

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque