Dimanche 21 octobre 2018

musée

Pour un Musée de l’Académie

L'ŒIL

Le 1 avril 2000 - 304 mots

L’avènement de l’Académie royale de peinture, en 1648, marque l’aboutissement d’une longue quête initiée à la Renaissance avec Michel-Ange, et qui voit le statut d’artiste enfin reconnu au peintre. D’artisan, rattaché à la corporation des « droguistes », ce dernier est enfin promu au rang de « prince de l’esprit », rejoignant musiciens et philosophes dans le clan des arts libéraux. Avec l’Académie, les peintres obtiennent pour leur art le principe d’un enseignement théorique et non purement pratique comme pour les métiers manuels. L’institution conserve toutefois une tradition chère aux guildes médiévales : le morceau de réception, équivalent des anciens « chefs-d’œuvre ». Pour recevoir le titre de « peintre du Roi », l’élève doit présenter une œuvre dont il fait don à l’Académie. Pour la première fois une exposition réunit une partie de cette collection amassée au fil des ans et dispersée en 1793 au mépris de sa cohérence esthétique. Les grandes pointures – Champaigne, Nattier ou Rigaud – sont bien sûr au rendez-vous, mais l’exposition compte aussi son lot de découvertes. Qui connaît Pierre Rabon ou Jean-François Delyen ? Leur morceau de réception laisse présager de la qualité du reste de leur œuvre. Selon Pierre Rosenberg, qui signe la préface du catalogue, cette exposition est de celles qui feront date. Comme en 1904, les « Primitifs français », en 1934 les « Peintres de la réalité », elle va « durablement modifier notre vision, d’un moment essentiel de l’histoire de l’art français». Le Directeur du Louvre pointe, en un véritable plaidoyer, tout l’intérêt d’une structure réunissant à nouveau cet ensemble et permettant de visualiser la fameuse notion d’école française, par trop théorique. À quand un Musée de l’Académie ? Cette exposition en constitue peut-être les prémisses.

TOURS, Musée des Beaux-Arts, jusqu’au 18 juin, cat. coéd. RMN, 360 p., 457 ill., 280 F.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°515 du 1 avril 2000, avec le titre suivant : Pour un Musée de l’Académie

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque