Vendredi 23 février 2018

Portraits de Gillian Wearing

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 28 août 2008

Avec Valérie Jouve et Rineke Dijkstra, Gillian Wearing partage ce mois-ci les cimaises du musée
de Rochechouart dans le cadre d’une exposition intitulée « Singularités croisées », fondée sur la notion d’identité. Photographe et vidéaste, cette artiste de 35 ans s’est vu attribuer, au mois de décembre dernier, le Turner Prize 1997, inscrivant ainsi son nom au palmarès d’une prestigieuse institution qui compte, parmi d’autres, Gilbert & George, Tony Cragg, Rachel Whiteread et Douglas Gordon. Depuis le début des années 90, cette ancienne étudiante de la Goldsmith’s School n’a de cesse d’aller au devant de ses contemporains pour les faire parler, leur demander de lui raconter leurs souvenirs, de lui confier leurs espoirs. Chacune de ses actions, au cours desquelles elle les incite ainsi à dire tout haut ou écrire sur une pancarte ce qu’ils pensent tout bas mais qu’ils n’osent pas toujours verbaliser, fait l’objet d’un travail photo ou vidéo. Par-delà le simple constat d’une situation et la charge tant sociologique que psychologique qu’il comporte, l’art de Gillian Wearing relève d’une approche de l’autre visant à mettre en évidence les rapports entre public et privé,
les aspirations individuelles et les normes de la société. La façon très directe dont l’artiste opère, confère à ses travaux une puissante dimension réaliste. Pourtant elle a récemment introduit dans certaines de ses créations un élément fictionnel. Ainsi des deux vidéos Two Into One et 10-16, qui traitent des relations entre adolescents et adultes (une mère et son fils, par exemple) dont elle a échangé les voix par le procédé de la synchronisation. Le résultat ne brouille pas tant les cartes du réel qu’il le déplace au-delà des apparences sur un terrain encore plus sensible, proche de l’analyse, dans une projection proprement identitaire.

Rochechouart, musée départemental d’Art contemporain, jusqu’au 21 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°497 du 1 juin 1998, avec le titre suivant : Portraits de Gillian Wearing

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque