Dimanche 18 février 2018

Pop Abstraction... La nouvelle école de Las Vegas ?

L'ŒIL

Le 24 août 2007

Ville de la démesure et des rêves les plus fous, des casinos et des palaces, Las Vegas est contre toute attente également un foyer artistique. C’est en tout cas ce que nous propose de découvrir la galerie Jean-Luc et Takako Richard, à travers les œuvres de Tim Bavington, Thomas Burke, David Ryan et Yek.
Anciens étudiants du critique Dave Hickey à l’université d’art de Las Vegas, les quatre artistes y dévoilent des œuvres hautes en couleurs, résolument abstraites.
Jouant du flou et de la netteté, des variations chromatiques par la super­position de bandes colorées, l’œuvre de Bavington est tout entier tourné vers la verticalité. Par la répétition et les ruptures, l’artiste s’inspire de rythmes empruntés à la musique.
Thomas Burke propose quant à lui des formats panoramiques à la géométrie complexe, multipliant les effets d’optique et l’illusion tridimensionnelle. Son univers psychédélique offre un déluge de formes et de couleurs qui semblent se mouvoir, se déformer, se dérober à notre regard. Initialement conçues sur ordinateur, les œuvres sont ensuite produites à l’acrylique, au spray.
David Ryan perturbe lui aussi les repères habituels de perception par la superposition de formes flottantes, arrondies et blanches, qui viennent en masquer d’autres, colorées.
Enfin, le travail de Yek est davantage dans l’épure, dans une forme de minimalisme aux tonalités acidulées et aux dégradés subtils, même s’il s’inspire de paysages réels, à en croire ses titres d’œuvres faisant directement référence aux grandes étendues de l’Ouest américain.
« Pop abstraction in Las Vegas » propose donc quatre visions d’artistes, dont la préoccupation commune serait une peinture lisse, en aplat, uniforme, sans effet de matière ni trace de pinceau. Une peinture mêlant techniques traditionnelles et nouvelles technologies, immédiatement séduisante, presque sensuelle.

« Pop abstraction in Las Vegas», galerie Jean-Luc et Takako Richard, 74, rue de ­Turenne, Paris IIIe, tél. 01 43 25 27 22, ­www.galerierichard.com, jusqu’au 20 juin 2006.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°581 du 1 juin 2006, avec le titre suivant : Pop Abstraction... La nouvelle école de Las Vegas ?

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque