Dimanche 18 février 2018

Pleins feux sur l’homme lumière

L'ŒIL

Le 25 août 2008

Après avoir exposé à la Villa Arson à Nice, Claude Lévêque fait sa rentrée au Frac Pays-de-Loire et à la galerie du jour Agnès b qui a été bien inspirée de représenter cet artiste. “L'homme lumière” y montre Game Over, une installation inédite mêlant, comme à son habitude, luminaires clignotants et projection de vidéos ponctuées de jingles électroniques. Au printemps dernier, à la Villa Arson, l'artiste avait déjà présenté des œuvres d'envergure telle Plus de lumière, où la profondeur était suggérée par une longue échelle reposant contre un mur, le tout baignant dans une lumière bleutée rappelant les hauts-fonds marins. Telle une comète, Claude Lévêque passe ainsi d'une installation à l'autre, en ayant toujours soin de mettre en relief la ligne et de créer le volume par les jeux de lumière. À la suite de ces manifestations, la Villa Arson et la galerie du Jour publient un catalogue monographique. Parallèlement, le Frac Pays-de-Loire fait paraître un livre, La Piscine, avec des textes de Michel Nuridsany, Jean-François Taddei et Jean-Louis Morin.

Galerie du Jour, Agnès b, 12 septembre-31 octobre et NANTES, Frac Pays-de-Loire, jusqu'au 13 septembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°499 du 1 septembre 1998, avec le titre suivant : Pleins feux sur l’homme lumière

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque