Samedi 23 novembre 2019

Philosophes du siècle d’or

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 décembre 2005 - 113 mots

ROUEN - Jusepe de Ribera et Diego Vélasquez ont conçu chacun plusieurs portraits imaginaires de philosophes, fabulistes ou poètes antiques.

Partant du Démocrite (1625-1640) de Vélasquez, qu’il conserve depuis la fin du XVIIIe siècle, le Musée des beaux-arts de Rouen explore l’art du portrait par les Espagnols du siècle d’or. Le tableau appartenant au musée est confronté au Démocrite de Ribera (1630) et au superbe Ésope (1639-1641) de Vélasquez, tous deux prêtés par le Musée du Prado, à Madrid. La demi-douzaine de chefs-d’œuvre réunis ici illustrent toute la puissance, l’ironie et la liberté contenues dans les portraits des deux artistes.

« Vélasquez-Ribera. Curieux philosophes », Musée des beaux-arts, esplanade Marcel Duchamp, 76000 Rouen, tél. 02 35 52 00 62. Jusqu’au 20 février.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°227 du 16 décembre 2005, avec le titre suivant : Philosophes du siècle d’or

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque