Mardi 11 décembre 2018

musée

Paris face à New York

L'ŒIL

Le 1 juin 2000 - 261 mots

Étudier l’évolution de la scène artistique française des années 20 aux années 60 n’est pas chose facile. C’est pourtant ce que propose le MoMA, Peter Galassi et Robert Storr à partir de 38 œuvres. Dès l’entrée, l’exposition est divisée en deux espaces : l’un consacré aux années 20 et 30, l’autre orienté vers la création durant l’occupation allemande et le relatif renouveau parisien dans l’immédiat après-guerre. L’ensemble débute avec Trois femmes de Fernand Léger placé près d’œuvres de Matisse ou Dufy, démontrant visuellement que Paris est alors un véritable creuset où s’affrontent diverses tendances de la création. Peintures figuratives avec motifs s’estompant dans des jeux de couleurs et de matières, abstractions géométriques, collages surréalistes rythment ces premières salles. Chaque artiste est alors sommé de se positionner par rapport à la scène française et aux débats qui l’agitent. La guerre et l’occupation constituent donc une vraie rupture dont ne se remettra pas Paris et l’art français. Les nombreux artistes étrangers fuient. Les tendances les plus radicales semblent soudainement mises en sommeil. Même si la deuxième partie s’ouvre sur des personnages aussi importants que Dubuffet, Giacometti, Hartung, Vieira da Silva, Soulages ou de Staël, le spectateur prend soudain conscience qu’un ressort semble s’être brisé. Il faut aussi avouer que quelques salles plus loin, « New York Salon » examine avec attention l’émergence de l’art américain durant les années 40 et 50. Une nouvelle démonstration qui veut, encore une fois, prouver que l’énergie et l’inventivité ont soudain basculé pour s’installer définitivement dans la nouvelle capitale du XXe siècle.

NEW YORK, MoMA, jusqu’au 22 août.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°517 du 1 juin 2000, avec le titre suivant : Paris face à New York

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque