Dimanche 25 février 2018

Paris avant 1900

Tournée australienne pour le Musée d’Orsay

Le Journal des Arts

Le 12 novembre 2009

En dépit du ressentiment à l’égard de la France suscité par la dernière campagne d’essais nu­cléaires dans le Pacifique, la National Gallery of Australia de Canberra accueille l’exposition \"Paris à la fin du XIXe siècle\", qui rassemble de nombreuses pièces du Musée d’Orsay.

CANBERRA - En 1995, le Musée d’Orsay avait exprimé son inquiétude à l’idée d’envoyer une partie de ses collections en Australie, vu les sentiments anti-français nourris à l’époque par l’opinion publique australienne. Mais la directrice de la National Gallery of Australia, Betty Churcher, persuadée que cette animosité serait grandement atténuée au moment de l’inauguration de l’exposition, a su convaincre le musée parisien de l’importance de l’événement, aidée en cela par l’ambassadeur de France à Canberra, Dominique Girard, qui n’a pas manqué de mettre en avant les avantages économiques à long terme que pourrait espérer la France de ce projet.

Avec un budget de 1,2 million de dollars australiens (4,8 millions de francs), l’exposition est l’une des plus ambitieuses jamais organisées par la National Gallery. Elle présente la vie à Paris dans les années 1890 en deux cent soixante œuvres : peintures, sculptures, affiches, art décoratif, verrerie et photographies. Outre celles provenant du Musée d’Orsay, dont une maquette du musée, un certain nombre de pièces ont été prêtées par le Metropolitan Museum of Art (New York) et le Gifu Museum (Japon). Peugeot, mécène de l’exposition, envoie à Canberra l’une de ses toutes premières voitures, fabriquée au tournant du siècle. "Je voudrais que le public comprenne que l’art moderne a été de tout temps difficilement accepté et que l’art contemporain l’est tout autant aujourd’hui", a souhaité Betty Churcher.

PARIS À LA FIN DU XIXe SIÈCLE, jusqu’au 23 février, National Gallery of Australia, Parkes Place, Canberra, tél. 6 240 6411, tlj 10h-17h. Puis à la Queensland Art Gallery de Brisbane.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°31 du 1 décembre 1996, avec le titre suivant : Paris avant 1900

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque