Mercredi 21 février 2018

Panorama de l’art romain

Le Louvre présente le meilleur de la collection Lemme

Le Journal des Arts

Le 10 février 2009

Dernier acte de la donation des Lemme au Louvre. En attendant leur installation dans les nouvelles salles Van Dyck, Rubens et les Petits Cabinets, les 21 œuvres offertes au musée parisien par le couple italien sont exposées dans la Salle de la Chapelle, avec 110 autres pièces de leur collection d’art romain des XVIIe et XVIIIe siècles.

PARIS - C’est une sorte de règle tacite : lorsqu’un amateur expose sa collection au Louvre, il offre ensuite au prestigieux musée une partie des œuvres. Francophiles convaincus, les avocats italiens Fiammetta Luly et Fabrizio Lemme ont souscrit avec joie aux deux actes. Fin 1998, 20 tableaux et un bas-relief de leur collection d’art baroque romain prendront définitivement place dans l’aile Denon. D’ici là, le public parisien peut admirer cette donation dans la Salle de la Chapelle, aux côtés de quelque 110 autres peintures des XVIIe et XVIIIe siècles, également rassemblées par les Lemme.

En 1970, le Settecento romain n’est pas encore très prisé du marché. Guidé par l’historien de l’art Italo Faldi, puis par Federico Zeri, le couple d’avocats se lance avec passion dans cette période, afin “de réunir un ensemble cohérent, susceptible d’intégrer les collections publiques”. Du Baroque au Néoclassicisme, les Lemme s’offrent un panorama unique de l’art romain, à travers une série de chefs-d’œuvre comme Une bienheureuse abbesse recevant la communion des mains du Christ par le Baccicio, le Christ mort soutenu par des anges de Federico Trevisani, ou encore L’Immaculée Conception d’Anton Raphael Mengs. Ils acquièrent également des ensembles graphiques liés aux grands cycles décoratifs de la Ville Éternelle, telles que les neuf esquisses pour la basilique San Clemente.

Après l’exposition, ces dernières regagneront leur patrie d’origine. Elles font partie – avec les toiles d’Artemisia Gentileschi, Claude Vignon, Domenico Fetti, Benedetto Luti et Pompeo Batoni – des œuvres données à la Galleria Nazionale d’Arte Antica en contrepartie de la donation faite au Louvre. Toutes ces pièces maîtresses sont à découvrir jusqu’au 11 mai.

LA COLLECTION LEMME, TABLEAUX ROMAINS DES XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES, jusqu’au 11 mai, Musée du Louvre, aile Sully, salle de la Chapelle, tél. 01 40 20 50 50, tlj sauf mardi 9h-17h45. Entrée comprise dans le billet d’accès au musée, catalogue sous la direction de Stéphane Loire, éd. RMN, environ 250 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°54 du 13 février 1998, avec le titre suivant : Panorama de l’art romain

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque