Mercredi 24 octobre 2018

Cologne (Allemagne)

Otto Freundlich, pionnier méconnu de l’art abstrait

Museum Ludwig jusqu’au 14 mai 2017

Par Colin Cyvoct · L'ŒIL

Le 13 avril 2017 - 254 mots

Première grande exposition d’Otto Freundlich (1878-1943) depuis ses rétrospectives à Bonn et Berlin en 1979 et au Musée Tavet-Delacour de Pontoise en 2009, musée dépositaire depuis 1968 de la donation Freundlich, cette manifestation permet d’appréhender l’œuvre multiforme de cet artiste allemand quelque peu oublié qui vécut à Paris à partir de 1924.

Pionnier de l’abstraction dès 1911, ami de Rosa Luxemburg, de Karl Liebknecht et d’Albert Einstein ainsi que de Robert et Sonia Delaunay, d’Alfred Döblin, de Vassily Kandinsky et de Pablo Picasso, parmi beaucoup d’autres artistes, Otto Freundlich a aussi écrit des textes théoriques engagés développant entre autres l’idée de « communisme cosmique ». L’exposition s’ouvre sur des sculptures et des dessins de têtes réalisés vers 1910. Les nazis avaient choisi Grande Tête (1912), une sculpture d’Otto Freundlich, d’origine juive, pour figurer sur la couverture du guide de l’exposition « Art dégénéré » (Munich, 1937). Ils avaient falsifié le titre, appelant L’Homme nouveau ce visage inspiré des sculptures de l’île de Pâques. De façon indigne, il arrive que seul le titre nazi désigne cette sculpture, comme dans les catalogues des expositions « Chefs-d’œuvres ? » (Centre Pompidou-Metz, 2010) et « L’art en guerre » (Musée d’art moderne de la Ville de Paris, 2012). Riche en peintures, pastels, sculptures et dessins ayant échappé aux autodafés, sans oublier une grande mosaïque, cette rétrospective à la scénographie dépouillée déploie le parcours de cet artiste éminemment coloriste qui trace son chemin vers une abstraction de plus en plus lumineuse. Jusqu’à sa déportation et son assassinat en 1943, à son arrivée dans le camp d’extermination de Majdanek.

« Otto Freundlich : Cosmic Communism »

Museum Ludwig, Heinrich-Böll-Platz, Cologne (Allemagne), www.museum–ludwig.de L’exposition sera présentée au Kunstmuseum de Bâle (Suisse) du 10 juin au 10 septembre 2017

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°701 du 1 mai 2017, avec le titre suivant : Otto Freundlich, pionnier méconnu de l’art abstrait

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque