Vendredi 20 septembre 2019

Objets de mémoire

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 septembre 2010 - 213 mots

LYON, PARIS - Parce que certains objets sont le seul lien subsistant avec une personne disparue, le Mémorial de la Shoah, à Paris, en a réuni une centaine, cadeaux réalisés pour leurs proches par les prisonniers des camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande (Loiret), entre mai 1941 et juillet 1942.

Pour la plupart précieusement conservés depuis par leurs destinataires, ils évoquent le quotidien de ces deux camps, dans lesquels furent internés sous le régime de Vichy des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants.
À Lyon, au Centre d’histoire de la Résistance et de la déportation, des objets témoins des années de guerre sont présentés dans un parcours thématique en sept points qui interroge la question de la représentation de la Résistance dans l’imaginaire collectif. Tous racontent une certaine histoire du mouvement. Journaux, affiches, tampons, postes émetteur-récepteur, armes ou étoiles jaunes détournées immergent le visiteur dans l’action, non dénuée d’humour, des hommes et des femmes résistants.

« Objets de Résistance », Centre d’histoire de la Résistance et de la déportation, 14, avenue Berthelot, 69007 Lyon, tél. 04 78 72 23 11. Jusqu’au 31 août.
« Derniers souvenirs. Objets des camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande, 1941-1942 », Mémorial de la Shoah, 17, rue Geoffroy-l’Asnier, 75004 Paris, tél. 01 42 77 44 72. Jusqu’au 23 mars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°275 du 15 février 2008, avec le titre suivant : Objets de mémoire

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque