Lundi 10 décembre 2018

Nauman en mouvement

Un parcours au Centre Pompidou

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 5 décembre 1997 - 236 mots

Après la rétrospective présentée en 1994 et 1995, le Centre Pompidou présente un parcours dans l’œuvre de Bruce Nauman. Films et vidéos, par lesquels l’artiste s’est montré le plus innovant, y sont privilégiés.

PARIS - L’idée de présenter son œuvre dans un musée en travaux n’est sans doute pas pour déplaire à Bruce Nauman. Depuis ses premières sculptures et films au milieu des année soixante, il a toujours conçu ses œuvres comme les étapes d’une expérimentation perpétuellement recommencée, sans se soucier de leur donner un caractère rigoureusement fini. On le vérifiera non seulement avec les premières mono-bandes vidéo, mais aussi à travers la quinzaine d’installations plus récentes qui font un usage encore plus complexe des images en mouvement.

Alors que l’art vidéo se fait souvent démonstratif et donne à la technique une importance démesurée, Nauman en use avec une liberté et une (fausse) désinvolture, et réussit le tour de force de faire oublier le médium au profit d’une vision ironique et tragique du corps humain. L’exposition ne néglige pas les néons et les installations sonores qui constituent le versant linguistique de ce même univers, qui serait dramatiquement sombre s’il n’était coupé d’un grand éclat de rire.

BRUCE NAUMAN, IMAGE/TEXTE, 1966-1996, du 16 décembre au 9 mars, Centre Georges Pompidou, Galerie Sud (entrée place Igor-Stravinsky), tél. 01 44 78 12 33, tlj sauf mardi 12h-22h, samedi et dimanche 10h-22h. Catalogue sous la direction de Christine Van Assche.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°49 du 5 décembre 1997, avec le titre suivant : Nauman en mouvement

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque