Dimanche 18 février 2018

Münster, acte III

Réflexion sur l’art dans l’espace public

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 12 octobre 2009

À côté de la Biennale de Venise ou de la Documenta de Cassel, le \"Skulptur. Projekte\" de Münster constituera la troisième grande exposition inaugurée en juin. Près de quatre-vingts artistes y participeront du 22 juin au 28 septembre. Sculptures, installations, interventions et performances vont prendre possession de la ville pour la troisième fois, après les éditions, plus modestes, de 1977 et 1987.

MÜNSTER. Le "Skulptur. Pro­jekte" de Münster, en Rhénanie-West­phalie, se déploiera cette année aussi bien dans la ville que dans l’ancien bâtiment du Landes­museum. Les artistes sont ainsi invités à réaliser dans les salles du musée une autre pièce qui développera un dialogue avec les œuvres installées à l’extérieur. La manifestation est en effet centrée sur le concept de centre et de périphérie, d’espace public ou privé. Elle entend également intégrer le musée dans "l’espace public" en le laissant, par exemple, ouvert tous les jours jusqu’à minuit. Parmi les quatre-vingts artistes invités figurent les Français Daniel Buren, Marie-Ange Guille­minot, Ray­mond Hains et Fabrice Hybert, qui représentera également la France à la Biennale de Venise. Ils seront accompagnés de créateurs aussi différents que Mau­rizio Cattelan, Richard Deacon, Rebecca Horn, l’Atelier van Lieshout, Bruce Nauman, Dan Graham ou Gabriel Orozco. L’événement est conçu comme un work in progress, puisque l’évolution des projets est consultable en temps réel sur l’Internet. Si environ 250 pages sont actuellement disponibles, c’est à terme près de 1 500 pages qui permettront de compulser textes, dessins, photographies et interviews audio des artistes.

Kaspar König, déjà
L’édition de 1997 est la troisième à être organisée à Münster, après celles de 1977 et de 1987, et un certain nombre de pièces des deux premières expositions font d’ailleurs partie depuis lors du paysage urbain. Quelques artistes participent cette année pour la deuxième ou la troisième fois au projet. Kaspar König, qui a été et reste le commissaire de la manifestation, avait invité neuf artistes en 1977 : Carl Andre, Michael Asher, Joseph Beuys, Donald Judd, Richard Long, Bruce Nauman, Claes Oldenburg, Ulrich Rück­riem et Richard Serra. Ce projet regroupant des œuvres conçues pour l’espace public était sans équivalent pour une ville de 200 000 habitants. "Skulpturen für eine Stadt" (Sculptures pour une ville) se proposait de présenter des sculptures et des projets dans l’espace urbain, tout en soulevant des questions liées au positionnement des artistes contemporains. Une rétrospective de la sculpture du XXe siècle avait été organisée afin de mettre en perspective les nouvelles tendances artistiques. Le "Skulptur Projekte in Münster 1987" a alimenté, pour sa part, un débat international sur la place de l’art dans la ville, ainsi que sur l’histoire et la sociologie de la vie publique. Une soixantaine d’artistes étaient intervenus dans la "ceinture verte", longue de 4,3 kms, autour de Münster.

SKULPTUR. PROJEKTE IN MÜNSTER 97, 22 juin-28 septembre, divers lieux dans la ville de Münster (Allemagne). Rens. 49 251 590 7169. Catalogue, 500 p., env. 42 deutschemarks.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°37 du 2 mai 1997, avec le titre suivant : Münster, acte III

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque