Mercredi 12 décembre 2018

Munch sans un cri

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 27 avril 2010 - 118 mots

PARIS - L’œuvre de Munch ne se résume pas au seul Cri… Démonstration est faite à la Pinacothèque de Paris, qui propose une découverte de l’univers tourmenté de l’artiste.

De ses premières lithographies jusqu’aux peintures illustrant les prémices du fauvisme et de l’expressionnisme allemand des années 1900, l’exposition met en exergue, par le biais de la ligne sinueuse, la peur, l’angoisse et la mélancolie.

À partir des années 1920, après s’être consacré à l’étude du mouvement et des ombres au travers d’essais photographiques, Munch renouera avec les thématiques de la mort et de la maladie.
« Munch ou l’ “Anti-cri” », Pinacothèque, 28, place de la Madeleine, 75008 Paris, tél. 01 42 68 02 09. Jusqu’au 18 juillet.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°324 du 30 avril 2010, avec le titre suivant : Munch sans un cri

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque