Samedi 17 novembre 2018

Mouans Sartoux rend hommage à Honegger

Par Colin Cyvoct · L'ŒIL

Le 18 avril 2016 - 547 mots

L’Espace de l’art concret rend un ultime hommage à son fondateur, le peintre Gottfried Honegger, décédé en janvier à la veille de l’ouverture de son exposition.

Gottfried Honegger s’est éteint le 17 janvier 2016 à l’âge de 98 ans, huit jours avant le vernissage de son exposition à Mouans-Sartoux. L’émotion fut donc dense le jour de l’inauguration, non seulement parce que l’exposition avait été soigneusement préparée avec l’artiste, mais parce qu’il fut, avec son épouse Sybil Albers, à l’initiative de la création en 1990 du lieu qui l’accueillait : l’Espace de l’art concret. Dix ans plus tard, le couple fait la donation de sa collection d’art abstrait géométrique à l’État français. Cet ensemble exceptionnel de six cents œuvres est maintenant exposé dans un bâtiment construit spécialement dans le parc du château de Mouans–Sartoux par les architectes suisses Gigon et Guyer. C’est donc un artiste fortement associé à l’Espace de l’art concret, « un art basé sur une simplification des formes, un langage épuré et une géométrisation du vocabulaire », qui se trouve ici honoré au lendemain de sa mort.

Une peinture radicalement aboutie
En écho à la rétrospective qui lui fut consacrée au Centre Georges Pompidou en 2015, cette exposition propose un face-à-face très particulier. Dans les salles du château, des œuvres de jeunesse – des paysages, des natures mortes et des portraits – sont confrontées aux dernières œuvres de l’artiste. L’effet est sidérant ! Il est difficile d’imaginer que la même personne ait réalisé des choses aussi dissemblables. Les ciels, la végétation, les maisons, les objets sont scrupuleusement peints. Tout paraît plat, sans profondeur, les couleurs s’accordent pauvrement. Et en face, sur les murs opposés, des œuvres récentes, radicalement abstraites, rigoureuses, épurées, occupent l’espace avec une présence et, parfois, une légèreté magnifiques ! Comment cet homme est-il parvenu, après avoir réalisé des peintures si peu exigeantes, à mener à bien des recherches aussi radicalement abouties ?

Né en 1917 à Zurich, il poursuit des études de graphisme, travaille cinq ans comme étalagiste puis ouvre un atelier de graphisme qui prospère rapidement. Il peint beaucoup dès cette époque, pour son plaisir, en s’intéressant de près aux mouvements avant-gardistes. Il s’éloigne progressivement du figuratif à partir de 1948, prolonge des expériences réalisées dans un atelier de lithographie avec une série de collages-monotypes. À partir de 1956, proche d’artistes concrets zurichois comme Bill et Lohse, Honegger abandonne définitivement toute référence au réel et fait le choix de l’abstraction. Mais la rupture déterminante a lieu à New York. Honegger y travaille comme graphiste de 1958 à 1960. Il se lie d’amitié avec Rothko, De Kooning, Barnett Newman, expose dans la mythique galerie de Martha Jackson. Toutes ses toiles – des monochromes rouges – sont vendues, dont une à Alfred Barr, directeur du MoMA. Puis il s’installe à Paris et fait le choix de renoncer à toute autre activité lucrative pour ne se consacrer qu’à son art. Convaincu de l’importance politique et sociale des œuvres dans l’espace urbain, il réalise de nombreuses commandes publiques tout en poursuivant sa quête selon son credo : « Raison, ordre et liberté de la géométrie ». Les œuvres ultimes d’Honegger visibles à Mouans-Sartoux, des tableaux reliefs de 2015 épurés sans être minimalistes, apparaissent comme de sensibles condensés de ses recherches sur l’espace et la lumière. 

« Gottfried Honegger – alpha oméga »

Jusqu’au 22 mai 2016. Espace de l’art concret-centre d’art contemporain, château de Mouans, Mouans-Sartoux (06). Du mercredi au dimanche, de 13 h à 18 h. Tarifs : 9, 7 et 3,50 €. Commissaires : Fabienne Grasser-Fulchéri et Claire Spada. www.espacedelartconcret.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°690 du 1 mai 2016, avec le titre suivant : Mouans Sartoux rend hommage à Honegger

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque