Mort et transfiguration

L'ŒIL

Le 1 juillet 1998

Qu’il s’agisse d’allégories féminines de Burne-Jones ou de compositions sirupeuses d’Alma-Tadema, les toiles des Pré-raphaëlistes hésitent entre amour et mort, entre reconstitution et transfiguration. Présentée à l’automne dernier à Londres, puis à Munich, cette exposition d’une centaine d’œuvres devait faire escale à Amsterdam mais le Van Gogh Museum étant en travaux, c’est Hambourg qui récupère ce cadeau aigre-doux.

HAMBOURG, Kunsthalle, jusqu’au 30 août.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°498 du 1 juillet 1998, avec le titre suivant : Mort et transfiguration

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque