musée

Moroni et le portrait

L'ŒIL

Le 1 mars 2000

Le Kimbell Art Museum de Fort Worth organise de manière régulière de petites expositions ciblées sur des artistes ou thèmes jamais traités auparavant aux États-Unis. La première de ces expositions est consacrée au peintre de la Renaissance italienne Giovanni Battista Moroni (1523-1579), que Titien recommandait aux nobles Vénitiens lorsque ceux-ci désiraient se faire « tirer le portrait ». Considéré comme le premier dans sa catégorie, Moroni s’appliquait à dépeindre les différents acteurs de la société italienne du XVIe siècle. Dix de ses tableaux les plus novateurs, s’échelonnant sur toute sa carrière, reflètent le climat d’austérité propre au Concile de Trente. On peut voir en particulier l’impressionnant Portrait de Gian Gerolamo Grumelli, plus connu sous le nom du Cavalier en rose.

FORT WORTH, Kimbell Art Museum, jusqu’au 26 mai.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°514 du 1 mars 2000, avec le titre suivant : Moroni et le portrait

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque