Samedi 17 février 2018

La plus grande rétrospective jamais consacrée à l’artiste

Mondrian en grand Stijl

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 28 juin 2010

Le 1er février, les Pays-Bas ont donné le coup d’envoi des manifestations pour le cinquantième anniversaire de la mort de Piet Mondrian. La rétrospective de La Haye viendra couronner l’hommage rendu au peintre hollandais par son pays.

LA HAYE - L’exposition se tiendra du 17 février au 30 avril 1995 au Haags Gemeentemusem de La Haye, avant d’être présentée à la National Gallery de Washington (juin - septembre 1995) puis au MoMA de New York (septembre 1995 - janvier 1996), ville où l’artiste mourut en 1944. Le gouvernement a créé à cette occasion une Fondation Mondrian qui s’occupera d’aider et de promouvoir les artistes néerlandais. Le comité d’organisation des manifestations, mis en place sous l’égide de la fondation, réunit des personnalités prestigieuses et d’éminents directeurs de musées, parmi lesquels ceux d’Oldenburg et de Londres.

Bien que Mondrian ait quitté les Pays-Bas en 1912, pour rallier Paris puis Londres et enfin New York, son pays natal possède plus d’œuvres de l’artiste que ses patries d’adoption. Le musée communal de La Haye, détenteur de la plus importante collection Mondrian, présentera plus de cent tableaux, dessins et œuvres tardives inachevées, provenant pour la plupart de son fonds et complétés par des pièces venues de la National Gallery de Washington et du MoMA de New York. L’exposition retracera les différentes phases des recherches de l’artiste, mettant l’accent sur les correspondances entre le Mondrian paysagiste, le peintre de l’abstraction et l’inventeur du néo-plasticisme.

A voir notamment :

Mondrian à Amsterdam, 1892-1912 (Gemeentearchief, Amsterdam, jusqu’au 15 mai) : 60 œuvres de jeunesse, complétées par des photographies, des dessins et des lettres, montrant l’évolution du peintre, des paysages aux compositions géométriques.

Mondrian et l’art contemporain (Stedelijk Museum, Amsterdam), se déroule parallèlement à la rétrospective du musée communal de La Haye. L’exposition met l’accent sur les affinités avec Mondrian, en matière de composition, de quelques artistes contemporains, Baselitz, Kounellis, Dibbets, Judd et Ryman.

La maison de Mondrian, à Amersfoort, ouvre ses portes au public le 30 septembre 1994 ; Dan Flavin crée dans la ville natale du peintre une sculpture lumineuse en hommage à l’artiste.

L’atelier de Mondrian, reconstitution fidèle et en grandeur nature de l’atelier parisien situé au 26, rue du Départ, sera présenté au Beurs van Berlage d’Amsterdam, du 14 décembre 1994 au 7 février 1995.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°1 du 1 mars 1994, avec le titre suivant : Mondrian en grand Stijl

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque