centre d’art

Monaco à l’heure asiatique

L'ŒIL

Le 8 février 2008

Le Grimaldi Forum de Monaco a choisi de faire revivre les fastes du premier empereur de Chine (247-207 av. J.-C.). Paré du nom de Qin Shihuangdi, « l’auguste souverain » dirige d’une poigne de fer un vaste empire qu’il se montre soucieux de délimiter par une grande muraille de pierre. En 221 av. J.-C., à force de conquêtes, il se retrouve à la tête d’un territoire comptant les royaumes de Han, Zhao, Wei, Chu, Yan et Qi. Excellent stratège (il impose la monnaie unique, unifie l’écriture, règlemente les poids et mesures), il intervient également dans l’aménagement de l’urbanisme et la création de nombreux palais. Mégalomane, Qin Shihuangdi emploie 70 000 hommes à l’édification d’une fabuleuse nécropole. Le Mont Li, véritable colline artificielle de 120 mètres de haut, est alors considéré comme un pont entre le ciel et la terre.Ce mausolée richement orné, conçu pour abriter sa dépouille mortelle est farouchement gardé par une armée en terre cuite comptant 8 000 figurines. L’exposition s’ouvre justement sur cet ensemble de guerriers délicatement sculptés et retrace la construction de la grande muraille de Chine à la lumière de découvertes récentes.

- MONACO, Grimaldi Forum, 10, av. Princesse Grace, tél. 377 99 99 30 00, cat. 224 p., 150 ill., 290 F, 18 juillet-31 août.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°528 du 1 juillet 2001, avec le titre suivant : Monaco à l’heure asiatique

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque