Vendredi 23 février 2018

Michel-Ange, gardien de Buckingham Palace

La Queen’s Gallery expose ses dessins du maître italien

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 27 février 2009

Buckingham Palace accueille les dessins de Michel-Ange de la Royal Collection et prépare pour les mois à venir un programme serré d’expositions, affirmant ainsi sa vocation de place culturelle majeure à Londres.

LONDRES (de notre correspondant) - La Queen’s Gallery présente cet hiver un des plus remarquables ensembles de la Royal Collection : les dessins de Michel-Ange. Dix-huit études du maître – pour la plupart acquises par Charles II et George III –, complétées par 50 travaux de suiveurs, reviennent à Buckingham Palace après un détour dans trois musées américains et au Fitzwilliam Museum de Cambridge.

La Queen’s Gallery conforte ainsi sa place dans le circuit culturel londonien. Déjà, en 1997, elle avait décidé d’abandonner les expositions annuelles au profit de manifestations plus courtes et variées. L’objectif est d’augmenter le nombre de visiteurs, qui tourne autour de 200 000 par an. Pour les mois à venir, trois expositions sont prévues : “À la recherche d’Albion : monarchie et mécénat dans la peinture britannique” (15 mai-11 octobre), “L’Histoire naturelle de l’Amérique selon Mark Catesby” (30 octobre 1998-10 janvier 1999), et “Charles Ier, portraits du Roi-martyr” (30 janvier-11 avril 1999).

Pour mener à bien ces nouvelles orientations, il est prévu d’agrandir les salles de la Queen’s Gallery, aujourd’hui à l’étroit dans un espace créé en 1962 sur l’emplacement de la chapelle endommagée pendant la guerre. La Royal Collection doit également se prononcer sur l’ouverture à long terme des deux palais au centre de Londres. Bien que seule la Reine puisse en décider, il serait souhaitable que les espaces publics de Buckingham Palace demeurent ouverts au-delà de la période d’été. La disparition de la princesse Diana remet aussi en question l’avenir de Kensington Palace, dont une partie, gérée par les Historic Royal Palaces, est déjà accessible au public. En augmentant les espaces visitables, de nouvelles surfaces d’exposition pourraient être dégagées pour les peintures de la Royal Collection. Ces opérations seraient susceptibles d’être financées par les fonds débloqués après l’incendie du château de Windsor. En 1996-1997, l’ouverture au public de Buckin­gham Palace et de Windsor Castle a rapporté la somme de 7 millions de livres sterling (environ 70 millions de francs).

MICHEL-ANGE ET SON INFLUENCE, jusqu’au 19 avril, Queen’s Gallery, Buckingham Palace, St James Place, Londres, tél. 44 171 839 1377, tlj 9h30-16h30.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°53 du 30 janvier 1998, avec le titre suivant : Michel-Ange, gardien de Buckingham Palace

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque