Vendredi 23 février 2018

Matisse sous influence océanienne

L'ŒIL

Le 28 août 2008

En 1930, Matise se rend à Tahiti. Ce n’est que quinze ans plus tard qu’il réalise les deux grands papiers gouachés et découpés, Océanie, le ciel, Océanie la mer. Autour de ces deux œuvres monumentales est regroupé un ensemble de dessins, mais aussi des photographies, une peinture et des souvenirs de voyages qui résument cette influence océanienne à la fin des années quarante.

Le Cateau-Cambrésis, Musée Matisse, jusqu’au 28 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°497 du 1 juin 1998, avec le titre suivant : Matisse sous influence océanienne

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque