Dimanche 8 décembre 2019

Palace Es Saadi, Marrakech (Maroc)

Marrakech Art Fair : une ambitieuse saison 2

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 17 novembre 2011 - 240 mots

Installée dans les somptueux espaces du Palace Es Saadi, à quinze minutes à pied de la place Djema’a el-Fna, Marrakech Art Fair 2011 tenait en octobre dernier sa deuxième édition.

Dans un souci de « mondialisation artistique », comme le dit son fondateur Hicham Daoudi, la barre a été mise bien plus haut que lors de la première session. Si les scènes nord-africaine et moyenne-orientale rassemblaient 22 galeries (dont 13 marocaines) sur les 48 exposants – avec une mention spéciale pour la qualité de son stand à la Galerie FJ de Casablanca –, la foire comptait aussi 17 galeries européennes et la Turquie, invitée d’honneur, pas moins de 7.

La présence de très grosses entités, comme Metro Picture de New York ou Continua de San Gimignano/Pékin/Paris, participait notamment à qualifier ce nouveau cru. Tout comme le programme très fourni de manifestations extérieures qui l’accompagnait : rencontres, débats, expositions autour de la vitalité de la scène arabe – et particulièrement « Images affranchies » dans l’ancienne Banque du Maroc, place Djema’a el-Fna. Reste évidemment la question du marché. À considérer la foule d’artistes et de vrais amateurs qui se pressait le soir du vernissage, le caractère exceptionnel du site de Marrakech devrait jouer à terme de façon dynamique et positive. Dans tous les cas, Marrakech Art Fair 2011 était l’expression d’un syndrome qui va dans le même sens que le fameux « printemps arabe ».

Voir « Marrakech Art Fair »

www.marrakechartfair.com/maf

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°641 du 1 décembre 2011, avec le titre suivant : Marrakech Art Fair : une ambitieuse saison 2

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque