Dimanche 24 janvier 2021

Cannes (06)

Marc Chagall, la vie en couleurs

Centre d’art La Malmaison jusqu’au 24 avril 2016

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 18 janvier 2016 - 284 mots

En marge des « blockbusters » du nord de la France, à Roubaix et à Paris, l’exposition de La Malmaison nous fait découvrir l’univers chagallien à travers un ensemble unique de deux cents gravures prêtées par le collectionneur Castor Seibel.

Unique parce qu’il comprend non seulement des planches signées et numérotées rehaussées de pastel ou d’aquarelle, mais surtout les différents états qui mènent à l’épreuve définitive et numérotée : essais de couleurs en superpositions, épreuves d’essai, tirages d’artiste, réalisés dans les ateliers Mourlot. Elles sont une petite partie de l’impressionnante production de gouaches, eaux-fortes, lithographies, que Chagall exécutera, notamment à la demande de l’éditeur Ambroise Vollard, pour illustrer divers ouvrages comme Les Âmes mortes de Gogol, Le Cirque, les Fables de La Fontaine, La Bible, Daphnis et Chloé et, pour la revue d’Aimé Maeght, Derrière le miroir. Comme pour la peinture, Chagall narre avec la gravure une histoire toujours recommencée et sans cesse nouvelle : de ses délicates compositions surgissent des silhouettes d’amoureux, de magiciens, de figures de cirque, d’animaux domestiques ou de bouquets généreux. Il peint un monde coloré en mouvement permanent. Avec la seule matière couleur, il crée un espace énergique et vibrant qui confère à ses sujets un aspect irréel. Sa palette déploie des noirs éclairés de reflets changeants, des blancs, gris et jaunes nacrés, des rouges flamboyants fragmentés et lumineux comme des vitraux, des bleus froids brisés en prismes multiples comme un cristal sacré. Sur le support granuleux, il recrée la magie de l’épiderme vivant, comme si le sujet venait à naître à travers chacun des pores du papier. Toutes ces petites pièces exquises présentées avec leurs ouvrages expriment l’atmosphère onirique et mystérieuse qui caractérise sa manière, subtilement pétrie d’humanité.

« Marc Chagall, La collection Castor Seibel »

Centre d’art La Malmaison, 47, boulevard de la Croisette, Cannes (06), www.cannes.com

Légende photo
Longus, Daphnis et Chloé, livre illustré en deux volumes, n°9, : Le baiser de Chloé, 1961, lithographie © Photo : Claude Germain.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°687 du 1 février 2016, avec le titre suivant : Marc Chagall, la vie en couleurs

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque