Vendredi 15 novembre 2019

L’union de l’art et de la poésie

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 29 avril 2005 - 161 mots

Conçue en étroite collaboration avec ce dernier, la manifestation du musée suggère le dialogue incessant entre l’écriture et l’œuvre d’art. Le Christ au jardin des Oliviers (1459) de Mantegna, Moïse sauvé des eaux (1647) de Poussin, Persée et l’origine du corail signé Le Lorrain ou La Maison d’en face de Giacometti permettent d’évoquer les étapes d’une réflexion sur le phénomène artistique, qui nourrit l’inspiration poétique. Le parcours met en relation quelques-uns des textes essentiels d’Yves Bonnefoy, comme L’Arrière-Pays, Rome 1630, Le Nuage rouge, Giacometti et Dessin, couleur, lumière, avec les œuvres qui les ont inspirés. La voix d’Yves Bonnefoy récitant certains de ses poèmes accompagne le visiteur. Le château de Tour présente, quant à lui, les ouvrages conçus par le poète avec Pierre Alechinsky, Henri Cartier-Bresson, Martine Franck, Angelo Garoglio, Farhad Ostovani, Mehdi Qotbi, Zao Wou-Ki…

« Yves Bonnefoy. Assentiments et partages – Poésie et peinture », Musée des beaux-arts de Tours, 18, place François-Sicard, 37000 Tours, tél. 02 47 05 68 73, château de Tours, 25, avenue André-Malraux, tél. 02 47 70 88 46. Jusqu’au 3 juillet.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°214 du 29 avril 2005, avec le titre suivant : L’union de l’art et de la poésie

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque