Vendredi 19 octobre 2018

Albanie-Suisse

L’ouverture en marche

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 octobre 1994 - 197 mots

YVERDON-LES-BAINS - Sans précédent depuis la chute du communisme en 1991, une exposition-vente d’œuvres de trois peintres albanais en Suisse marque un tournant dans l’histoire des échanges culturels avec l’Albanie. En France, la dernière - et très officielle - exposition d’art (réaliste-socialiste) albanais remonte... à plus de dix ans.

Cette exposition s’inscrit dans une politique de coopération entre l’École cantonale de Lausanne (ECAL) et l’Académie des beaux-arts de Tirana. La médiation discrète de M. Bujar Marika, attaché culturel de l’ambassade d’Albanie en Suisse, révèle probablement une implication politique moins pesante du ministère des Affaires culturelles qui, hier encore, imposait systématiquement le choix de ses exposants à l’étranger.

L’artiste devait, naguère, se plier aux directives formulées par les membres du Comité de Censure. L’avènement douloureux de la démocratie ouvre aujourd’hui les portes aux aventures créatrices les plus folles, souvent entravées par l’insuffisance de moyens financiers et le conservatisme ambiant.
Cet événement met à l’honneur les œuvres de trois peintres, Edi Hila, Gazmend Leka et Ilir Pojani, en réaction contre les dogmes esthétiques que leur imposait la dictature Hoxhiste. La froide cérébralité de l’art conceptuel ne leur est pas moins étrangère.

Hôtel de ville d’Yverdon-les-bains (Suisse), jusqu’au 23 octobre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°7 du 1 octobre 1994, avec le titre suivant : L’ouverture en marche

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque