Louvain à l'heure médiévale

L'ŒIL

Le 25 août 2008

Louvain célèbre cette année le 550e anniversaire de son hôtel de ville. Trois expositions se proposent de retracer le passé historique et artistique de la ville brabançonne. Le premier volet, consacré au peintre Dirk Bouts, réunit quarante tableaux et cent-cinquante objets d'art. Bien que né à Haarlem, c'est à Louvain que Dirk Bouts s'installe vers 1448 et fonde son atelier, à proximité de l'hôtel de ville en construction. De nombreuses commandes de la haute bourgeoisie et des nobles de l'entourage de Philippe le Bon témoignent du prestige dont il jouit auprès de ses concitoyens. Ses œuvres, d'un style proche de Van Eyck et Van der Weyden, plongent le spectateur dans un univers minutieusement décrit, peuplé de figures aux proportions allongées et hiératiques. La Cène, pièce maîtresse de cette exposition, réalisée pour la cathédrale, impose aux visiteurs sa majesté silencieuse. Chaque geste, comme suspendu, invite à partager cette communion sacrée empreinte d'un pathétisme mesuré, propre aux Primitifs flamands. “La vie à Louvain à la fin du Moyen Age” et “L'hôtel de ville, joyau du style gothique brabançon”, sont les deux autres actes de cette trilogie ; complétée par des concerts, des promenades moyenâgeuses et des colloques, elle confirme que Louvain s'est mise, jusqu'à l'Avent, à l'heure médiévale.

LOUVAIN, Église des Dominicains et Église Saint-Pierre, 19 septembre-6 décembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°499 du 1 septembre 1998, avec le titre suivant : Louvain à l'heure médiévale

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque