Mercredi 20 novembre 2019

L’œil parisien d’Atget

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 21 juin 2011 - 119 mots

MADRID - Le photographe Eugène Atget (1857-1927) consacra la majeure partie de son œuvre à l’étude de Paris, de ses quartiers et ses habitants, loin des clichés haussmaniens. Mystérieux et énigmatique, son Vieux Paris, qui inspirera Brassaï et Cartier-Bresson, est exposé selon des thématiques conçues par l’auteur lui-même: rues de Paris, voitures, jardins ou petits métier. À Madrid, plus de 220 épreuves rendent compte de cet œil singulier, attentif aux détails les plus infimes d’une vie citadine en pleine mutation. Avec une série de ses photographies sélectionnées par Man Ray, premier à reconnaître en lui un précurseur.

« Eugène Atget. Paris, 1898-1924 », Fondation Mapfre, 23, Paseo de Recoletos, Madrid, tél. 34 91 581 6100, www.exposicionesmapfrearte.com. Jusqu’au 27 août.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°350 du 24 juin 2011, avec le titre suivant : L’œil parisien d’Atget

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque