Dimanche 18 février 2018

musée

L’invention de l’Angleterre moderne

L'ŒIL

Le 14 février 2008

Quand le football devient-il sport national en Grande-Bretagne ? Quelle est la date de la publication des premières photographies de la famille royale ? Pourquoi et comment le bord de mer devient-il subitement pour les classes privilégiées l’endroit de vacances idéal ? De quand date l’invention du fer à friser ? Qui dessina les plans du premier sous-marin ? D’où viennent les nouvelles idées concernant la libre éducation ? Autant d’inventions et de questions que l’on ignorait ou que l’on ne se posait pas en 1819, l’année où la reine Victoria voit le jour dans un monde qui n’avait pas changé depuis le XVIIIe siècle mais qui, à sa mort, en 1901, verra les transports, les communications, l’économie mondiale et de nombreux aspects de la vie sociale se modifier. Cette transformation se fait à un tel rythme, que l’on peut sans mal considérer que c’est au cours de son long règne (1837-1901) que s’invente l’image d’une Angleterre moderne, très proche de celle que l’on connaît aujourd’hui. Pour illustrer son propos, le Victoria and Albert Museum présente une exposition en forme de bateau, où le spectateur est invité à hisser la grand voile, pour mieux se lancer à l’aventure dans un superbe voyage à la (re)découverte de la plupart de nos idées concernant les vacances, la sexualité, les loisirs, la libération de la femme, le sport, l’éducation, la science et la technologie. God bless You, Victoria...

- LONDRES, Victoria and Albert Museum, Cromwell Road, tél. 207 938 8500, 5 avril-29 juillet.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°526 du 1 mai 2001, avec le titre suivant : L’invention de l’Angleterre moderne

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque