Samedi 17 février 2018

Les top models revus et corrigés

Désillusions du culte de l’image à Châteauroux

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 26 novembre 2009

Les huit artistes de l’exposition \"Modèles Corrigés\" proposent une remise en question du culte de l’image du top model féminin dans une optique critique bienvenue.

CHÂTEAUROUX - Les magazines de mode, les revues féminines mais aussi le monde de la publicité offrent une vision stéréotypée de la femme, au visage lisse et au corps filiforme. Depuis quelques années, certains top models ont même accédé au statut de star autrefois réservé aux seules actrices de cinéma. Les huit artistes rassemblés par le commissaire de l’exposition "Modèles Corrigés", Armelle Leturcq, ont pour point commun d’utiliser ces images de top models, parfois de les transformer, toujours d’en proposer une vision personnelle. Aussi n’est-il pas étonnant que de Ugo Rondinone à Sam Samore, de Philippe Meste à Manuel Ismora, la photographie soit omniprésente.

Chacun des artistes développe sa réflexion à partir de la représentation photographique de la femme, en travaillant parfois à partir de la même image, par exemple celle de Kate Moss, mannequin fétiche de Calvin Klein, détournée tour à tour par Chuck Nanney, Daniele Buetti et Philippe Meste. Plusieurs axes de réflexion se dégagent : certains enlaidissent volontairement ces femmes, comme Daniele Buetti ; Elke Krystufek évoque la mémoire d’Eddie Sedwick, une des égéries de Warhol ; Manuel Ismora se joue de l’esthétique démodée des mannequins des années soixante ; Ugo Rondinone, grâce à la technique du morphing, s’approprie ces corps en substituant aux jeunes filles son propre visage. Plus politique, Kitty La Rocca, avec un collage de 1965, dénonce le culte occidental de la beauté face à la malnutrition dont souffrent certains enfants asiatiques.

MODÈLES CORRIGÉS, jusqu’au 30 septembre, collège Marcel Duchamp, 10-12, place Sainte Hélène, 36000 Château­roux, tél. 54 34 68 79, du mardi au dimanche 14h-18h. Entrée libre. Cata­logue, 64 p., 49 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°28 du 1 septembre 1996, avec le titre suivant : Les top models revus et corrigés

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque