Lundi 17 décembre 2018

Les terres promises de Segall

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 18 février 2000 - 93 mots

Jusqu’au 14 mai, le Musée d’art et d’histoire du judaïsme à Paris (tél. 01 53 01 86 53) propose une rétrospective Lasar Segall (1891-1957).

L’enfant de Vilnius, en Lituanie, haut lieu de la culture juive, a étudié dans les Académies des beaux-arts de Berlin et de Dresde dès 1906 où, nourri par le Cubisme et l’Expressionnisme, il a développé un style très personnel qui s’est épanoui pleinement à partir de son arrivée au Brésil, en 1923. Sa fascination pour le primitif et l’exotique l’a conduit à devenir un artiste incontournable du modernisme brésilien.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°99 du 18 février 2000, avec le titre suivant : Les terres promises de Segall

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque