centre d’art

Les œuvres sonores de Boursier-Mongenot

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 1 juillet 2001

« De la musique avant toute chose... ». On connaît le refrain. Sans le reprendre littéralement
à son compte, Céleste Boursier-Mongenot semble bien se l’être tout de même approprié. Il faut dire qu’avant d’être plasticien, il était compositeur. Certains se souviendront peut-être d’avoir vu le travail de cet artiste à la galerie du Capc de Bordeaux en 1997. Ses piscines circulaires et chauffées, dans lesquelles baignait une vaisselle de porcelaine dont les éléments s’entrechoquaient, n’avaient pas manqué de retenir l’attention. Entre une irrépressible fascination pour l’objet et une passion sans frein pour le son, Céleste Boursier-Mongenot conçoit des œuvres qui obligent non seulement le spectateur à une pratique créative de l’écoute mais à une expérience de l’espace en relation avec cette pratique. Invité cet été de la Synagogue de Delme, l’artiste y présente un projet qui consiste à créer une dynamique entre le dedans et le dehors, entre monde extérieur et espace intérieur, fondé sur la diffusion en direct d’images captées au cœur vivant de la commune et leur transposition en son.

- DELME, Synagogue, Centre d’Art contemporain, 33, rue Poincaré, tél. 03 87 01 35 61, 8 juillet-16 septembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°528 du 1 juillet 2001, avec le titre suivant : Les œuvres sonores de Boursier-Mongenot

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque