Les fées du château

Le Frac Haute-Normandie hors les murs

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 décembre 1996

Jusqu’au 8 janvier, cette monumentale Colonial Tea Cup de Paul McCarthy accueille les visiteurs au château de Val Freneuse, près de Rouen, pour l’exposition \"Les contes de fées se terminent bien\" montée par le Fonds régional d’art contemporain (Frac) Haute-Nor­mandie.

De l’autre côté du parc, le Magicien sculpté par l’artiste allemand Stephan Balkenhol – nain de jardin surdimensionné – lui fait écho, tandis qu’au second étage du château sont présentées les œuvres d’une quinzaine d’artistes français et étrangers. De la mystification (Hans-Peter Litscher) au détournement (Claudia Hart, Yannick Né­délec), en passant par l’humour (Simon Beer, Fabrice Midal), le fantastique (Patrick Corillon) ou le morbide (Mark Lewis, Patrick Van Cacken­bergh), différentes thématiques de la mythologie des contes de fées sont mises en scène "sans jamais tomber dans le cynis­me", souligne Alexandra Midal, commissaire de l’exposition et directrice du Frac.

LES CONTES DE FÉES SE TERMINENT BIEN, jusqu’au 8 janvier, château de Val Freneuse, 76410 Sotteville-sous-le-Val, tlj sauf dimanche 14h-18h, tél. 02 35 88 68 22.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°31 du 1 décembre 1996, avec le titre suivant : Les fées du château

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque