Dimanche 25 février 2018

Les Brèves : Martine Aballea, Patrick Vilaire et Huang Yong Ping, Raoul Dufy...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 5 novembre 2009

Martine Aballea a totalement changé l’atmosphère de l’espace d’exposition du Frac Limousin en y aménageant un salon de thé. L’artiste, qui lie expressions graphiques ou sonores à des références littéraires – photographies, rehauts de couleurs et textes, par exemple –, renoue ici avec l’installation. Pour l’accompagner, elle a conçu un service à thé en porcelaine avec le concours du Centre régional des arts du feu et de la terre. ("Les Coopérateurs", impasse des Charentes, Limoges, tél. 05 55 77 08 98, jusqu’au 22 février).

Patrick Vilaire et Huang Yong Ping exposent en parallèle à la Fondation Cartier. Le premier présente un ensemble de sept sculptures centrées sur le thème de la mort. Vilaire, qui vit et travaille à Port-au-Prince (Haïti), allie dans ces œuvres le culte des ancêtres, encore vivace sur sa terre natale, et les religions bibliques, évoquées par le chiffre sept. Originaire de Chine, Huang Yong Ping est arrivé en France en 1989 pour participer à la grande exposition "Les magiciens de la Terre" organisée au Centre Georges Pompidou. La pièce qu’il présente, Péril de mouton, a été spécialement conçue pour l’exposition. Inspirée par l’affaire de la vache folle, son installation met en scène un monde animal diabolisé.
Fondation Cartier pour l’art contemporain, 261 boulevard Raspail, 75014 Paris, tél. 01 42 18 56 50, 10 janvier-16 mars.

Raoul Dufy a décliné tout au long de son œuvre un grand nombre de séries. Cet aspect méconnu de la démarche de l’artiste français est au centre de l’exposition de la Fondation Pierre Gianadda à Martigny, du 24 janvier au 1er juin. Près d’une quinzaine de ces variations thématiques – L’Estacade, Grandes bai­gneuses, Fenêtres – ont ainsi été sélectionnées et invitent à une relecture de l’art de Dufy.

De Greco à Mondrian, tel est le titre de l’exposition de la collection Rolf et Margit Weinberg présentée à la Fondation de l’Hermitage à Lausanne, du 24 janvier au 27 avril. Quatre-vingts peintures de Courbet, Cézanne, Picasso, Matisse, Hodler, Léger soulignent quelques aspects de la peinture du XVIe au XXe siècle, avec de beaux ensembles de Degas ou de l’avant-garde russe. Après Aarau, Wuppertal, Dresde et Vienne, Lausanne est la dernière étape de l’exposition.

Adrian Schiess vient de remporter le Prix d’art contemporain de la Banque cantonale de Genève 1996, doté de 25 000 francs suisses (environ 100 000 francs). À cette occasion, l’artiste qui réside dans le sud de la France, à Mouans-Sartoux, expose ses œuvres au Musée d’art et d’histoire de Genève jusqu’au 2 mars.

Niklaus Stoecklin (1896-1982) est l’un des plus remarquables représentants suisses de la Nou­velle Objectivité. Le musée de Winterthur pré­sente les œuvres du bâlois, soixante-dix ans après avoir organisé en 1927 sa première exposition personnelle dans un musée suisse. L’expo­sition rassemble une centaine de toiles et de travaux sur papier, datant de 1916 à 1943, de cet artiste dont l’œuvre a été récemment replacée dans le contexte international de son époque.

Robert Filliou et Bernard Rüdiger sont à l’honneur à Toulouse. Une quinzaine d’œuvres de l’artiste Fluxus, datant de 1969 à 1983, sont exposées au Palais des Arts du 14 janvier au 21 février, sous le titre "L’anniversaire de l’art". Au Réfectoire des Jacobins, du 16 janvier au 31 mars, Bernard Rüdiger, artiste italien de 32 ans qui vit à Paris et Milan, présente une série de pièces au travers desquelles le double répond à l’original.

Michaël Levinas et Thanassis Totsikas proposent Concertations à la Cité de la musique. La rencontre du premier, compositeur, avec le second, sculpteur, a donné naissance à cet intéressant projet combinant à la fois les créations sonores et visuelles.
Cité de la musique, du 25 au 28 janvier, renseignements au 01 44 84 44 84

Études photographiques est une nouvelle revue éditée par la Société française de photographie (SFP). Semestrielle, elle veut publier "des travaux de référence dans tous les domaines susceptibles d’éclairer le champ de la photographie : histoire de l’art, des sciences ou des techniques, mais aussi conservation, esthétique, sociologie…" Au sommaire du premier numéro, des textes de Walter Benjamin, Marta Braun, Luce Lebart, Emmanuel Hermange… pour des sujets traitant de l’histoire de la photographie, de la photographie scientifique des nuages, des albums photographiques du Musée de l’Homme…
Études photographiques, 100 F, Abonnement annuel : 180 F, SFP, 4 rue Vivienne, 75002 Paris

L’Indonésie sous toutes ses facettes : fort du succès de ses expositions sur le Vietnam, le Bon Marché Rive Gauche organise une nouvelle manifestation à deux volets, l’un culturel, l’autre commercial. Commissaire de l’exposition, l’expert Jean-François Hubert a organisé le parcours autour de cinq thèmes : vêtements et parures (Batik, Ikat…), spectacles (marionnettes d’ombre, masques), religions (sculptures de divinités hindouistes et bouddhistes), vie quotidienne (un nécessaire à betel complet, couteaux à riz) et la présentation des aquarelles d’un Occidental, le Hollandais Isaac Israels. L’exposition présente le premier objet rapporté d’Indonésie connu des collections publiques : un canot en clous de girofle.
INDONESIE : ARCHIPEL DES DIEUX, du 23 janvier au 1er mars, Bon Marché, 22 rue de Sèvres 75007 Paris, catalogue aux éditions Hazan, 108 p., 160 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°32 du 1 janvier 1997, avec le titre suivant : Les Brèves : Martine Aballea, Patrick Vilaire et Huang Yong Ping, Raoul Dufy...

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque