Vendredi 14 décembre 2018

Les Brèves : Le pont de bois de Langlois, Pompéi

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 24 octobre 1997 - 520 mots

Le pont de bois de Langlois, à Arles, dont l’original a été plusieurs fois immortalisé dans des tableaux de Van Gogh, vient d’être remonté après restauration. Les travaux, d’un montant de 900 000 francs –  la moitié a été financée par l’État –, avaient débuté en février après le démontage total du pont, long de 8 mètres, sur le canal d’Arles à Port-de-Bouc. Le pont restauré n’est cependant pas celui qu’a peint Van Gogh. Remplacé en 1930 par un ouvrage plus imposant, il a retrouvé son visage d’origine en 1962 avec le montage d’un pont en chêne identique à celui qu’avait connu le peintre.

Pompéi devient un établissement public. Le Sénat italien a définitivement approuvé la réforme qui permettra une totale autonomie financière et administrative du site, visité chaque année par deux millions de personnes. Le nouveau statut de Pompéi offrira aux investisseurs privés la possibilité de participer à sa sauvegarde.

Un trésor de 3 000 pièces en argent du XVIIe siècle a été découvert au cours de travaux d’excavation dans la citadelle de Ioannina, au nord-ouest de la Grèce. Il a été mis au jour par un employé de l’OTE, les Télécom grecques, qui creusait un passage dans le Kastro, la citadelle fondée sous Byzance au VIIe siècle et qui domine la ville.

Le directeur du patrimoine du Conseil général du Haut-Rhin, Gilbert-Charles Meyer, a été écroué dans le cadre d’une enquête sur un vaste trafic d’antiquités qui durait depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, dans tout l’est de la France. Le gang était mené par François Hurter, 48 ans, alias “Petit-Cafouille”, un multirécidiviste bien connu des gendarmes de Haute-Saône. Des perquisitions ont été effectuées dans les bureaux et au domicile de M. Meyer, sur lequel des scellés ont été posés. Passionné d’art et spécialiste de la recherche archéologique, Gilbert-Charles Meyer est l’un des artisans de la rénovation du château de Hohlandsbourg. En 1990, il avait été poursuivi par le tribunal de Colmar, mais relaxé, dans une affaire de gravures volées au Musée Bartholdi de la ville.

American Express va consacrer 50 000 dollars (300 000 francs) à la restauration de l’église monolithe de Saint-Émilion, fermée depuis 1989 en raison des risques d’effondrement de son clocher.

Des archéologues français ont mis au jour début octobre, sur un site du sud de Chypre, une tête sculptée datant de l’époque néolithique, près de 8 000 ans avant J.-C. “La tête, de 15 cm de haut, présente une face hybride, mi-humaine mi-animale, dont la partie supérieure pouvait être celle d’un chat ou d’un félin”, a indiqué le chef de la mission, Jean Guilaine. Selon lui, il s’agit de l’œuvre d’art la plus ancienne jamais découverte à Chypre. Elle a été remise au département des Antiquités. L’équipe a également découvert sur ce site, à Parekklishan, un petit village proche de la ville portuaire de Limassol, des outils et de la vaisselle taillés dans la pierre, ainsi que des ossements humains.

Le Musée de l’Armée a ouvert sur l’Internet un site(1) qui présente l’histoire de l’Hôtel des Invalides, les collections, des informations pratiques, un plan détaillé du monument, ainsi que la Société des Amis du musée.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°46 du 24 octobre 1997, avec le titre suivant : Les Brèves : Le pont de bois de Langlois, Pompéi

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque