Les Brèves : Cheri Samba, La Galerie d’art Espace 13, Georg Baselitz et Christian Boltanski...

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 octobre 2009

L’artiste zaïrois Cheri Samba expose une quarantaine de peintures au Musée national des arts d’Afrique et d’Océanie à Paris. Il est l’un des rares artistes africains à jouir d’une réputation internationale, notamment grâce à ses participations à des expositions collectives au Centre Georges Pompidou, à la Fondation Miró de Barcelone, au Portikus de Francfort…(jusqu’au 18 août).

La Galerie d’art Espace 13, située sur le cours Mirabeau à Aix-en-Provence, rend hommage à six peintres internés au camp des Milles entre 1939 et 1941 : Hans Bellmer, Max Ernst, Robert Liebknecht, Leo Marschütz, Ferdinand Springer et Wols. Camp de rassemblement, puis de transit et enfin de déportation pour les ressortissants allemands, autrichiens, hongrois et tchèques de la région, le camp des Milles était installé dans une ancienne tuilerie des environs d’Aix. Griffonnés sur des papiers de fortune, les dessins de ces artistes qui avaient fui le nazisme témoignent de leur funeste expérience (jusqu’au 26 juin).

Georg Baselitz et Christian Boltanski exposent simultanément à Bologne, respectivement à la Galleria d’arte moderna et à la Villa delle Rose. La première accueille une cinquantaine d’œuvres de grand format de l’artiste allemand, de ses premiers portraits renversés de la fin des années soixante à ses œuvres les plus récentes. Christian Boltanski présente de son côté une vingtaine d’œuvres réalisées depuis 1968, ainsi qu’une installation conçue spécifiquement pour les lieux (jusqu’au 7 septembre).

Une rétrospective Rosa Bonheur (1822-1899) est organisée au Musée des beaux-arts de Bordeaux jusqu’au 29 août. Elle réunit 64 peintures, 49 dessins et 9 sculptures provenant de collections françaises et américaines, ainsi que de l’atelier du peintre animalier. Cette première mondiale sera ensuite présentée au Musée municipal de Barbizon (19 septembre-18 novembre) et au Dahesh Museum de New York (15 décembre-15 février 1998).

Le gothique catalan s’expose en Nouvelle-Castille. Le Musée du Prado présente jusqu’au 8 juin une trentaine de peintures et de sculptures catalanes des XIVe et XVe siècles. Malgré leur grande fragilité, le Museu Nacional d’Art de Catalunya de Barcelone a consenti à prêter exceptionnellement un grand nombre d’œuvres, complétées par quelques prêts en provenance du Louvre, du Musée de Dahlem (Berlin) et de San Francisco.

Drôles de collectionneurs
Jusqu’au 21 juin, deux expositions à la Photographers’ Gallery de Londres explorent l’acte de collectionner et le rôle des musées en tant que "collectionneurs" eux-mêmes. La première, intitulée "Collected", étudie la diversité des collections de certaines des plus vénérables institutions londoniennes et s’interroge sur cette passion qui pousse à accumuler des objets de toutes sortes. À cette occasion, plusieurs artistes ont été invités à créer des œuvres présentées à la Photographers’ Gallery, de Christian Boltanski à Ming de Nasty, et dans quelques institutions voisines : la Wallace Collection (Andrea Fraser), le British Museum (Richard Wentworth) et le Royal College of Surgeons of England (Susan Hiller). La deuxième exposition, "Camera obscured", se concentre sur les relations entre la photographie et le musée. Des photographies d’archives de musées d’Europe et d’Amérique du Nord montrent ainsi des images qui n’étaient pas destinées à l’être, tel cet Éléphant déplacé pour restauration, photographié par Rowland Ward en 1927, qui souligne le côté surréaliste de certains des devoirs des conservateurs.

La Maison européenne de la photographie (5-7 rue de Fourcy, 75004 Paris) prolonge jusqu’au 31 août l’exposition d’Henri Cartier-Bresson, "Des Européens", ainsi que celle intitulée "Points de vue européens", qui réunit des images de photographes allant de Gabriele Basilico à Josef Sudek. La MEP présente par ailleurs, jusqu’au 13 juillet, deux nouvelles expositions, l’une consacrée à Ben, "Il n’y a pas de photos ratées", l’autre à Philippe Perrin, "Les mystères de Paris". Avec cette maxime, le premier "se sent à l’aise pour montrer ses photos de famille, celles de fantasmes ratés, pour déchirer une photo en douze". Le second entreprend un voyage dans Paris au travers de portraits de personnages divers ayant comme point commun la nuit, le sombre…

La Bibliothèque nationale de France présente jusqu’au 31 août (Galerie d’exposition de Tolbiac, quai François Mauriac 75013 Paris) 120 tirages de 38 artistes témoignant de l’enrichissement de sa collection en 1996. L’an dernier, la BNF a reçu quelque 7 000 œuvres, entrées principalement par dépôt légal ou dons. La sélection s’attache à différents thèmes : la réalité (Salgado, Basilico), le rêve cauchemardesque (Poilov), la poésie du réel (Cuallado), la géométrie des formes et des plans (Nusimovici, Giacomelli)…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°39 du 30 mai 1997, avec le titre suivant : Les Brèves : Cheri Samba, La Galerie d’art Espace 13, Georg Baselitz et Christian Boltanski...

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque