Mercredi 17 octobre 2018

Les artistes Français ont... la cote !

Par Anouchka Roggeman · L'ŒIL

Le 31 juillet 2007 - 544 mots

Sans renoncer à sa vocation européenne, voire internationale, ArtParis a sélectionné de nouvelles galeries françaises afin de promouvoir nos artistes auprès des collectionneurs étrangers…

On accroche la mer à la terre. Ce superbe tableau de Jean Messagier daté de 1989-1990, de 3 X 2 mètres, sera exposé sur le stand de la galerie Larock-Granoff, qui dédie un one man show à l’artiste. À quelques pas de là, c’est Paul Rebeyrolle qui est mis à l’honneur, chez Lelong et chez Claude Bernard. Sur le stand de la galerie Laurent Godin, c’est Gérard Traquandi – que l’on trouve aussi chez Catherine Putman – qui est présenté en one man show.

Redécouvrir de très bons artistes français
Un peu partout, les œuvres de grands artistes contemporains français de tous courants artistiques jalonnent le parcours du visiteur. « ArtParis ne cherche pas à rivaliser avec les grandes foires
internationales. Au contraire, nous revendiquons son caractère européen avec une sélection plus française », explique Henri Jobbé-Duval.
Pour beaucoup de galeries, ArtParis est une occasion de faire redécouvrir de très bons artistes français qui mériteraient plus de notoriété et une cote plus élevée. « Aujourd’hui, le marché se développe, et il y a une grande demande des collectionneurs européens. Mais si les œuvres françaises sont très intéressantes sur le plan esthétique, sur le marché, notre force de frappe est réduite par rapport aux anglo-saxons, car nous manquons de grands collectionneurs puissants, et nos œuvres manquent d’exposition dans les musées », explique Nathalie Obadia. Cette année, elle défend notamment le travail des artistes Martin Barré, grand peintre minimaliste décédé en 1993, et Carole Benzaken.

La part belle au Nouveau Réalisme et à la Figuration libre
Sur le stand de la galerie rennaise Oniris, c’est la veine géométrique qui sera présentée à travers le travail d’artistes français de grand renom. On trouvera notamment des oeuvres d’Aurélie Nemours et de François Morellet. « Il y a un regain d’intérêt pour les artistes français. François Morellet fait partie  de ces artistes qui étaient beaucoup montrés à l’étranger, mais qui n’étaient pas achetés en France », explique la directrice de galerie Yvonne Paumelle.
À quelques pas de là, sur le stand de la galerie Jean Brolly, c’est une sculpture géante (Beaming II, 2002) de François Morellet qui sera mise en lumière. Parmi les courants, le Nouveau Réalisme et la Figuration libre, qui vont faire l’objet d’expositions au Grand Palais, sont largement représentés. Sur le stand de la galerie suisse Sonia Zannettacci notamment, on trouve des autoportraits de nombreux artistes français, comme Jacques Villeglé, Jacques Monory, Bernard Rancillac ou encore un très beau masque en résine de César de 1968.
« Nous sommes un des rares pays à défendre aussi peu nos artistes, et beaucoup d’entre eux, comme par exemple Tal-Coat, Soulage, Rebeyrolle, ou Manessier, n’ont pas encore eu de grandes rétrospectives » déplore Marc Larock de la galerie Larock-Granoff. « Si nous ne défendons pas nos artistes, qui le fera ? »

Autour de l’exposition

Informations pratiques « ArtParis 07 », foire d’art moderne et contemporain, du 29 mars au 2 avril 2007, Grand Palais, avenue Winston-Churchill, Paris VIIIe. Métro : Champs-Élysées-Clemenceau. Ouvert tous les jours de 11 h à 21 h. Tarifs : 15 € et 10 €. Tél. 01 56 26 52 16, www.artparis.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°590 du 1 avril 2007, avec le titre suivant : Les artistes Français ont... la cote !

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque