Le Vatican et son mécène

Une organisation finance des manifestations aux USA

Le Journal des Arts

Le 27 février 1998

Les Musées du Vatican consentent rarement des prêts de leurs œuvres majeures ; aussi les deux expositions américaines présentant des chefs-d’œuvre de leurs collections constituent-elles un événement. Un réseau actif de mécènes et d’ecclésiastiques a rendu possible l’organisation de ces manifestations, à Cleveland et Los Angeles.

CLEVELAND - Le grand succès, en 1983, de l’exposition d’œuvres du Vatican au Metro­politan Museum of Art a salué le revirement des papes, jusqu’alors hostiles au prêt des collections. Depuis, les expositions bénéficiant de prêts pontificaux se sont multipliées, le plus souvent outre-Atlantique, pour la simple raison que “Patrons of the Arts”, dont le siège est aux États-Unis, est la seule organisation de mécénat au monde consacrée aux Musées du Vatican. Selon son directeur, le père Allen Duston, ses membres ont apporté une contribution de plusieurs millions de dollars au cours des quinze dernières années. En outre, chaque exposition doit être parrainée par des entreprises, et la tradition du mécénat privé est essentiellement américaine. Philip Morris, par exemple, avait offert trois millions de dollars pour l’exposition de 1983, ce qui a permis de la présenter à Chicago et à San Francisco. Par ailleurs, les 50 millions de catholiques américains étant culturellement et géographiquement éloignés de Rome, ils ressentent le besoin de manifestations les rapprochant de la papauté.

Une initiative de l’évêque
Deux expositions d’œuvres du Vatican viennent de s’ouvrir aux États-Unis. D’une part, le Museum of Art de Cleveland présente trente-deux objets sacrés pour célébrer le cent cinquantième anniversaire du diocèse de Cleveland. Par ailleurs, une centaine d’œuvres représentant des anges seront exposées à… Los Angeles, au Armand Hammer Mu­seum and Cultural Center, première étape d’une tournée de cinq villes américaines dont le but est d’attirer de nouveaux mécènes.

L’exposition de Cleveland a été proposée par l’évêque de la ville, Mgr Anthony Pilla. L’offre a aussitôt suscité l’enthousiasme du directeur du musée, Robert Bergman, et du conservateur principal, Diane de Grazia. Ils ont rapidement dressé la liste des objets qu’ils souhaitaient exposer : les plus beaux reliquaires, ornements, objets liturgiques, tableaux, sculptures et manuscrits commandés par ou pour les papes entre le VIe et le XVIIIe siècle, qui comprennent des merveilles comme la Croix de Justin II et, clou de l’exposition, La mise au tombeau du Caravage. Presque toutes les demandes de prêt ont été acceptées, en grande partie grâce à l’intervention de Mgr Pilla et de Mgr Timothy Broglio, natif de Cleveland et assistant du secrétaire d’État du Vatican. “Les objets byzantins et du début du Moyen Âge constituent l’ensemble le plus important jamais montré hors du Vatican”, constate Robert Bergman, médiéviste reconnu et cosignataire du catalogue. Le père Duston explique qu’en général, l’Église répond favorablement aux demandes des diocèses ou des évêques des pays où le pape projette de se rendre. Il arrive aussi que des expositions répondent aux désirs de certains mécènes ou de musées.

Dernière manifestation de ce phénomène, l’exposition “Les Anges du Vatican” – plus de cent tableaux, sculptures et objets d’art du Vatican et de ses propriétés romaines – qui fera le tour des États-Unis l’année prochaine. Des tableaux de maîtres anciens, comme Fra Angelico, Raphaël, Véronèse ou Guerchin, côtoieront des œuvres modernes de Dalì, Marini et Rouault. Y figureront également des pièces antiques illustrant les origines classiques de l’iconographie des anges.

TRÉSORS DU VATICAN : LE PREMIER ART CHRÉTIEN, LA RENAISSANCE ET LE BAROQUE DANS LES COLLECTIONS, jusqu’au 12 avril, Museum of Art, 11150 East Boulevard, Cleveland, tél. 1 216 421 7340, tlj 10h-17h45, merc. 10h-21h45, sam. 9h-16h45, dim. 13h-17h45.

LES ANGES DU VATICAN, jusqu’au 12 avril, Armand Hammer Museum and Cultural Center, UCLA, 10899 Wilshire Boulevard, Los Angeles, tél. 1 310 443 7000, tlj sauf lundi 11h-19h, jeudi 11h-21h, dim. 11h-17h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°55 du 27 février 1998, avec le titre suivant : Le Vatican et son mécène

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque