Mercredi 12 décembre 2018

centre d’art

Le réel face au virtuel

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 1 juin 2001 - 236 mots

En mettant en évidence la dualité, voire l’ambiguïté, des rapports entre le réel et le virtuel tels qu’ils sont mis en œuvre dans l’art aujourd’hui, l’exposition de Mouans-Sartoux organise un face à face pour le moins singulier. Elle propose une confrontation entre un lot de 25 peintures monochromes de l’artiste américaine Marcia Hafif et un choix d’œuvres photographiques, modernes et contemporaines, toutes en référence au corps. Fondée sur le principe d’une pratique résolument systématique, de la peinture appliquée sur une surface, la démarche de Hafif adhère pleinement aux thèses d’un art concret, dans la conception matérielle comme dans la perception sensible que celui-ci propose de l’œuvre d’art. Vieux rose, Gris palombe, Rouge rubis, Ivoire..., les peintures de Marcia Hafif ne nous montrent rien d’autre que ce qui est à voir. Le réel est ici le monochrome, et le monochrome seul, avec tout ce qu’une peinture comprend d’effets de matière, de traces, de jeux de reflets, de fluidité, de tension. Œuvres de Burkhard, Dijkstra, Lesueur, Streuli, Tosani et de quelques autres, les figures de fragments de corps qui leur sont opposées soulignent non seulement une virtualité, mais une absence.
Et c’est dans cet écart, entre un étant donné et un étant supposé, entre deux états du visible, que se détermine l’exposition. Une approche singulière et pour le moins osée.

- MOUANS-SARTOUX, Espace de l’Art concret, Château de Mouans-Sartoux, tél. 04 93 75 71 50, 24 mars-17 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°527 du 1 juin 2001, avec le titre suivant : Le réel face au virtuel

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque