Vendredi 22 novembre 2019

Le premier « il Baciccio »

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 4 novembre 2005 - 155 mots

Dans un ciel empli de nuages clairs et d’angelots transparents apparaissent deux groupes de personnages peints en perspective ascendante, puis un troisième groupe lumineux formé par le Christ ressuscité entouré d’anges. Découverte récemment à Aix-en-Provence par l’historienne d’art Marie-Christine Gloton, cette œuvre sur le thème du baptême, peinte sur une petite coupole ovale en bois, a servi de « modello » dès 1670 à un projet de décor pour la coupole du baptistère de la basilique Saint-Pierre de Rome. Attribuée à Giovanni Battista Gaulli, dit il Baciccio (1639-1709), cette délicate étude préparatoire a été restaurée en 2004 et fait aujourd’hui l’objet d’une exposition-dossier au Musée du Vieil Aix. Elle est présentée avec des dessins et études de la main de Gaulli, prêtés par les musées de Berlin et de Düsseldorf.

« De Saint-Pierre de Rome à Aix-en-Provence. Un trésor de l’art italien retrouvé dans le patrimoine aixois », Musée du Vieil Aix, 17 rue Gaston-de-Saporta, 13100 Aix-en-Provence, tél. 04 42 21 43 55. Jusqu’au 18 décembre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°224 du 4 novembre 2005, avec le titre suivant : Le premier « il Baciccio »

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque