Lundi 20 septembre 2021

Art contemporain

Gordes (84)

Le Musée didactique, Gordes et les prémices de la Fondation Vasarely

Fondation Vasarely – Château de Gordes - Jusqu’au 31 octobre 2021

Par Lina Mistretta · L'ŒIL

Le 24 août 2021 - 388 mots

GORDES

La Fondation Vasarely fête, en 2021, les 50 ans de sa reconnaissance d’utilité publique par une double célébration dans deux lieux symboliques : le château de Gordes, avec l’exposition « Gordes magistral », et le Centre architectonique d’Aix-en-Provence, qui abritera à partir du 10 novembre l’exposition « L’art sera trésor commun ou ne sera pas ».

Lorsque, en 1948, Victor Vasarely découvre le village de Gordes et son environnement, c’est un choc sensoriel – violence de la lumière, verticalité du lieu – qui l’incitera à faire évoluer son art de la figuration vers l’abstraction. Il restaurera le château, qui abritera dès 1970 son Musée didactique, jusqu’à la fermeture de ce dernier en 1996. L’émouvante exposition du château de Gordes rappelle, à travers un riche ensemble d’œuvres, de photos et de documents, la création du Musée didactique et la conquête du cinétisme, qui apparaît ici en filigrane dans ses œuvres, au terme d’un travail constant et inspiré. Ces jalons du cinétisme se situent notamment dans la série des Zèbres, dont les formes évoquées par la déformation de lignes sinueuses définissent l’esprit des recherches ultérieures de l’artiste. On découvre comment celui-ci a progressé à partir de données anciennes, passant de la peinture de chevalet au mur et de la surface au volume, introduisant des matériaux nouveaux (l’aluminium et le verre) en vue de préparer l’intégration de ses œuvres à l’architecture, son but suprême. Elle illustre enfin un aspect de sa vie et de son atelier des Devens à Gordes, où l’art cinétique sera imaginé, notamment à partir du phénomène optique créé par un fenestron de sa maison de berger qui le fera basculer dans l’art du mouvement. L’autre lieu, l’iconique Centre architectonique d’Aix-en-Provence, situé non loin du Jas de Bouffan de Cézanne, véritable aboutissement de l’œuvre du plasticien, est consacré à la fois à la présentation de ses recherches dans les différents domaines des arts plastiques et à l’accueil de plasticiens, architectes, urbanistes : c’est actuellement le cas pour une vingtaine d’œuvres d’artistes sud-américains et d’Europe de l’Est issues du Centre Pompidou. Les 44 Intégrations monumentales, réalisées à partir des peintures de Vasarely des années 1952 à 1973, sont des modèles destinés à servir d’exemples aux générations futures. Grâce à la pugnacité de son petit-fils, Pierre Vasarely, président de la Fondation, la Cité polychrome du bonheur, si chère à Victor Vasarely, est une réalité.

« Vasarely. Gordes magistral »,
château de Gordes, place Genty-Pantaly, Gordes (84), www.gordes-village.com

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°746 du 1 septembre 2021, avec le titre suivant : Le Musée didactique, Gordes et les prémices de la Fondation Vasarely

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque