Samedi 14 décembre 2019

Musée

MUSÉOLOGIE

Le musée des Avelines en 10 ans d’acquisitions

Par Élisabeth Santacreu · Le Journal des Arts

Le 4 janvier 2019 - 330 mots

SAINT-CLOUD

Le musée de Saint-Cloud expose plus de 200 œuvres entrées lors de la dernière décennie dans ses collections centrées sur l’histoire de la ville et l’art du XIXe siècle.

Saint-Cloud. Labellisé « Musée de France », le Musée des Avelines, musée d’art et d’histoire de Saint-Cloud, a procédé à son récolement. À cette occasion, sa directrice, Emmanuelle Le Bail, se souvient : « Nous avons commencé une politique d’acquisition d’œuvres début 2008. » Il était donc tout naturel de faire le bilan de dix ans d’enrichissement des collections. « Nous voulions remercier tous ceux qui nous soutiennent, affirme la commissaire. Il s’agit essentiellement de l’association des amis du musée, qui compte près de 300 membres, et de la Ville de Saint-Cloud. Nous avons aussi reçu nombre de donations. Après chaque exposition temporaire, nous avons conservé des œuvres mises en dépôt par des descendants d’artistes ou des institutions : Orsay a déposé de nombreuses œuvres, ainsi que le Petit Palais. » Plus de 200 acquisitions, indiquées par une pastille bleue sur leur cartel, sont inscrites dans le parcours du musée. L’histoire de la ville est évoquée par la toile de Benjamin Eugène Fichel, La Foire de Saint-Cloud (1875) ; le château par de nombreuses œuvres et des objets, dont de la vaisselle de Napoléon III sortie de ses ruines incendiées ; et la villa Brunet, qui abrite le musée, par certains des panneaux peints pour sa décoration par Henry Caro-Delvaille en 1911-1912 : deux ont été achetés et un troisième fait l’objet d’un dépôt.

Devenu un lieu de référence pour certains artistes, le musée présente le Portrait d’Alexandre Dumas fils (1873) d’Édouard Dubufe (1819-1883), déposé par le Musée Alexandre Dumas de Villers-Cotterêts ; L’Automne (1877) d’Édouard Dantan (1848-1897) déposé par l’École nationale supérieure des beaux-arts, ou Scène d’intérieur nocturne au sabre (1893) de Gaston La Touche (1854-1913), donné par l’Association des amis du musée. Des panneaux renseignent les visiteurs sur les modes d’acquisition à la disposition d’un musée, le principe du récolement ou la restauration des œuvres.

Vivent les collections ! 10 ans d’acquisitions,
jusqu’au 20 janvier, Musée des Avelines, 60, rue Gounod, 92210 Saint-Cloud.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°514 du 4 janvier 2019, avec le titre suivant : Le musée des Avelines en 10 ans d’acquisitions

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque