Samedi 15 décembre 2018

Le graphisme à l’affiche

Rencontres Internationales des Arts Graphiques à Chaumont

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 30 mai 1997 - 484 mots

Pour leur huitième édition, les Rencontres internationales des arts graphiques de Chaumont font référence aux nouvelles formes de créations typographiques qui se déploient notamment sur l’Internet, en déclinant cette année le thème des \"Jeux de lettres\".

CHAUMONT. Les Rencon­tres internationales des arts graphiques de Chaumont donnent lieu chaque année à un concours international dont le but est de recueillir une production d’affiches du monde entier sur un thème donné. Les collections des Silos, Maison du livre et de l’affiche, comptent aujourd’hui plus de dix mille affiches provenant de quarante pays. L’expo­sition principale du festival réunit aux "entrepôts des subsistances" environ deux cents affiches sélectionnées parmi celles envoyées pour le concours international, qui a pour thème cette année les "Jeux de lettres". Dans le même lieu seront exposées une soixantaine d’affiches du concours parallèle ouvert aux étudiants en graphisme des écoles d’art, des universités, des écoles techniques et professionnelles, publiques et privées. Des étudiants de l’École supérieure d’art et de design d’Amiens présentent d’ailleurs, pendant les Rencontres, une police de caractère qu’ils ont dessinée et baptisée le "Amiens".

Guérilla des signes
Chaumont accueille également dans différents lieux un ensemble d’expositions liées au graphisme. L’affichiste Jacques Villéglé présente par exemple des lithographies de son alphabet socio-politique, sa Guérilla des signes, associées à quelques pièces issues d’affiches lacérées. Une autre manifestation propose un panorama de la création graphique dans la presse écrite. À partir de "unes" et de pages agrandies, de "chemins de fer" et de maquettes originales de journaux de ces quinze dernières années, elle offre un aperçu de l’évolution de la mise en page, de la typographie et de la répartition du texte et de l’image. Trois graphistes et agences de graphisme font également l’objet d’une exposition à Chaumont. L’Amé­ricain David Carson, ancien surfer professionnel, a développé une ap­proche totalement nouvelle du graphisme en utilisant les ressources de l’ordinateur. Il conçoit aujourd’hui les publicités de Coca-Cola, Pepsi, Nike ou American Express. L’ancien étudiant de l’École des beaux arts de Lucerne Cornel Windlin, après avoir travaillé chez Neville Brody à Londres, a créé son studio à Zurich en 1993. Ses créations pour l’espace culturel "Die rote Fabrik" et le Museum für Gestal­tung de Zurich reflètent ces principes typographiques liés à la photographie. L’agence londonienne Tomato Design Studio présente, pour sa part, quelques-unes de ses créations pour Philips, la BBC, Richard Rogers, Levi’s, Nike ou Adidas. Les neuf membres de ce groupe très informel se réfèrent volontiers à Kerouac, Kline ou Wittgenstein. Enfin, "Vieux Jeux" met en scène un ensemble d’affiches dont la création n’a pas été assistée par ordinateur, et pour cause. Elles datent toutes des trente dernières années du XIXe siècle et sont issues du fonds Dutailly, la collection d’affiches anciennes de la Ville de Chaumont.

8e Rencontres internationales des arts graphiques de Chaumont, 31 mai-15 juin, Les Silos, Maison du livre et de l’affiche, 7-9 avenue Foch, 52000 Chaumont, tél. 03 25 03 86 86.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°39 du 30 mai 1997, avec le titre suivant : Le graphisme à l’affiche

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque