Mardi 22 septembre 2020

Paris 1er

Le grand défilé des collections

Musée des arts décoratifs jusqu'au 14 aout 2016

Par Lina Mistretta · L'ŒIL

Le 26 mai 2016 - 388 mots

Créée il y a trente ans, la collection de mode et de textiles du Musée des arts décoratifs est aujourd’hui l’une des plus importantes au monde. Elle compte pas moins de cent cinquante mille objets, pièces de haute couture, de prêt-à-porter, mais aussi tous les accessoires (chapeaux, souliers, sacs, bijoux, etc.) sans compter d’importants fonds de dessins, d’archives des plus grands créateurs tels Schiaparelli, Madeleine Vionnet, Balenciaga, des photographies, de superbes papiers peints panoramiques, des boiseries XVIIIe. Pour réaliser « Fashion Forward, trois siècles de mode », trois cents des pièces de la mode féminine, masculine et enfant les plus emblématiques ont été sélectionnées pour être exposées dans la nef du musée. L’ambition de cet événement est de montrer qu’au-delà des techniques et des matériaux, la mode a toujours été en résonance avec les arts de son temps. De manière innovante, l’exposition recrée chacun de ses moments clés en instillant un dialogue subtil avec les arts décoratifs de son époque. Le parcours se déroule à travers les couloirs tamisés à la façon d’un serpentin chronologique. Le XVIIIe siècle ouvre le ban, qui voit naître le goût pour la crinoline et les robes à transformation. Durant le Premier Empire, c’est le modèle antique qui s’impose. La seconde moitié du XIXe connaît le fameux corset qui affine la taille et maintient la poitrine. 1900, c’est l’esthétique Art nouveau qui imprègne les formes ondoyantes des robes. Dans les années 1920-1930, la mode exprime le désir d’émancipation : la robe raccourcit, le vêtement féminin devient souple et fluide, le pantalon entre dans la garde-robe. Pour la période 1940 à nos jours, la linéarité scénique fait place à l’effervescence, au souffle créatif : dans une ambiance lumineuse, sur les gigantesques escaliers à révolution imaginés par Jérôme Kaplan, les modèles les plus emblématiques de la mode internationale se sont placés, prêts à défiler : la fameuse robe Bar de Christian Dior, la robe Picasso d’Yves Saint Laurent, la « Bombe » Courrèges, la robe culte de Paco Rabanne en plaques d’aluminium, le tailleur Chanel (« uniforme de la femme moderne »), l’ensemble déjanté de Vivienne Westwood à côté duquel seuls la robe du soir de Balenciaga, la tenue de vinyle et de soie rouge réalisée par Comme des Garçons et le costume pour homme de Louis Vuitton par Nicolas Ghesquière peuvent donner le change.

« Fashion Forward, trois siècles de mode (1715-2016) »

Musée des arts décoratifs, 107, rue de Rivoli, Paris-1er

www.lesartsdecoratifs.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°691 du 1 juin 2016, avec le titre suivant : Le grand défilé des collections

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque